4K Ultra HD – Édition FR – Universal Pictures – 98 min – 14 novembre 2018

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS:X
• Français DTS 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Le début d’une expérience…

Derrière chaque tradition se dissimule une révolution. Cette année, lors de la Fête de l’Indépendance, découvrez comment sont nées les 12 heures d’anarchie annuelle.

Dénonçant avec plus de virulence encore les injustices économiques et raciales, ce 4e opus volontiers anarchiste est une virée nocturne particulièrement rythmée et bourrine. Ingénieuse de temps à autre mais se laissant aller à trop de clichés, elle sent surtout le réchauffé puisque la même formule semble pouvoir se prolonger indéfiniment. Derrière la violence, la lassitude pointe !

IMAGE – Jour 1

Comme le film se déroule principalement de nuit dans des environnements peu éclairés, ce transfert UHD se démarque de son homologue HD par une gestion plus précise des noirs, des lumières plus lumineuses et un bruit plus discret (mais toujours présent). De ce fait, les scènes sombres profitent d’une profondeur accrue grâce à une meilleure découpe des éléments du cadre.

Pour le reste, les images sont un plus nettes avec une légère augmentation des détails, et la palette colorimétrique volontairement moins criarde redonne de la chaleur à la photographie.

SON – Tuez-en autant que possible !

Aussi agressive que certains participants de cette première Purge, la VO DTS:X est immersive et terriblement énergique.

La plage dynamique est très importante, la spatialisation est extrêmement généreuse avec des ambiances et bruitages diffusés de toutes parts (les canaux surround et aériens -cf. la sirène qui annonce le début et la fin de la Purge- participent pleinement à la « fête »), le score qui flotte parfois dans les airs est fidèlement reproduit, les basses sont solidement charpentées et les dialogues sont toujours clairs.

Beaucoup moins tendue et plus plate, la VF ne fait pas le poids.

CONCLUSION – Se libérer de la violence en Soi

Entre vive catharsis et étude sociétale, la série se prolonge pour mieux nous conter ses origines. Mais attention, se promener dans les rues lors de cette première Purge est à vos risques et périls… D’autant plus en 4K Ultra HD où le danger est plus palpable que jamais !

Note artistique
7
Qualité vidéo
8
Qualité audio
10
0
American Nightmare 4: Les Origines

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x