4K Ultra HD – Édition FR – Sony Pictures – 116 min – 22 juin 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Les premiers pas de Nate

Nathan Drake, voleur astucieux et intrépide, est recruté par le chasseur de trésors chevronné Victor « Sully » Sullivan pour retrouver la fortune de Ferdinand Magellan, disparue il y a 500 ans. Ce qui ressemble d’abord à un simple casse devient finalement une course effrénée autour du globe pour s’emparer du trésor avant l’impitoyable Santiago Moncada, qui est persuadé que sa famille est l’héritière légitime de cette fortune…

Issu de la franchise vidéoludique éponyme et cochant toutes les cases du film d’aventure à grand spectacle, cet Indiana Jones 2.0 est un bon divertissement pop-corn malgré des effets spéciaux peu discrets. Le voyage est dépaysant, la dynamique ludique vivace, le rythme soutenu, les péripéties (improbables) bondissantes, le scénario « inédit » (un préquel aux jeux) même si les ficelles ont déjà été explorées chez ses confrères, et les héros (musclés) complices. Une nouvelle saga cinématographique est lancée…

IMAGE – À travers le monde

Captée en numérique en 3.4K avant une supervision en 2K (le DI), cette image qui « accroche » la rétine est restituée avec soin par le présent transfert UHD Dolby Vision.

La définition ne faiblit à aucun moment, les détails sont excellents (les visages, les vêtements, les décors et autres accessoires) sans céder à un affutage trop moderne (le piqué n’est en rien agressif) et le grain numérique n’a pas fait le déplacement. Mais s’agissant d’un master upscalé, la différence avec son excellent homologue HD reste légère sur ces points.

Coté couleurs par contre, il y a un véritable renforcement des teintes « exotiques » (les primaires sont beaucoup plus riches) couplé à une chaleur accrue (cf. les levers et les couchers de soleil). C’est aussi le cas des contrastes, plus affirmés (les noirs sont plus denses et les blancs plus nets), et des sources lumineuses, mieux écrêtées (les nuages) et autrement plus rutilantes (les éclairages urbains, les reflets sur les carrosseries).

SON – Le dessous des cartes

Une dynamique à toute épreuve, des dialogues d’une grande clarté, une directivité des effets régulièrement spectaculaire (le sifflement des balles, la chute des caisses), des ambiances omniprésentes à l’arrière (le passage au club, la présence du vent), une verticalité sonore bien scriptée (les deux caravelles héliportées), des basses très solides et un score (discret) enveloppant, pour un mixage Dolby Atmos (réservé à la VO) immersif à souhait et jamais à court de puissance.

Moins ample (elle manque un peu de souffle) même si bien répartie, la VF encodée en DTS-HD MA 5.1 n’est pas aussi « maous » que sa rivale.

CONCLUSION – Une adaptation en or ?

Nathan Drake est de retour, cette fois-ci sur grand écran, dans une « origin story » plutôt digne de la série culte de Naughty Dog. Le terrain est connu, l’ambiance et les personnages aussi, mais c’est en 4K Ultra HD que son jeune héros roublard atteint son plein potentiel !

Note artistique
7
Qualité vidéo
9
Qualité audio
9.5
0
Uncharted

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x