4K Ultra HD – Édition FR – 20th Century Studios – 131 min – 06 mai 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Digital Plus 7.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – La Table ronde des Gentlemans

En 1902, l’aristocrate Orlando, duc d’Oxford, perd sa femme Emily lors d’une mission humanitaire en Afrique du Sud lors de la seconde guerre des Boers ; leur jeune fils Conrad assiste lui aussi à sa mort. Douze ans plus tard, alors qu’une mystérieuse organisation souhaite renverser l’ordre mondial, il crée un réseau d’espionnage mondial avec l’aide de ses domestiques Shola et Polly, et se renseigne sur la menace qui plane sur l’Europe.

Sur fond de tragédie historique avec laquelle il s’amuse, ce blockbuster pacifiste imprégné du style de la franchise (mais avec un ton plus sérieux) ne mégote ni sur les scènes d’action (tonitruantes et cartoonesques) ni sur l’humour british (cinglant) pour s’assurer la réussite de la mission.

IMAGE – Aux abords de la Grande Guerre

Captées en 4K et 6K à l’aide de caméras numériques avant la mise en œuvre d’un DI 2K, ces images issues d’un solide transfert UHD HDR10 sont prêtes à affronter les sbires du Berger !

Luxueusement définies et encore plus piquées qu’en 1080p (un gap de finesse visible sur les visages, les vêtements et les arrière-plans), elles développent des contrastes plus aguerris (pour une pénombre aux détails mieux perçus), une palette colorimétrique plus nuancée (bien marquée sur les teintes chaudes) et des sources lumineuses rehaussées (les luminaires lors du repas de Noël) où les surexpositions de son homologue HD n’ont plus cours (cf. les paysages enneigés derrière les fenêtres du train).

SON – Une « folie » so british !

Alors qu’elle se devait d’être agressive (comme l’est la VF), la VO Dolby Atmos manque de puissance de par une dynamique sur la retenue. Fort heureusement, elle reste animée par une excellente spatialisation (le champ acoustique atteint un haut niveau d’immersion) où les ambiances comme les effets passent par tous les canaux (même si la scène aérienne est peu sollicitée). Les dialogues sont clairs, le canal LFE est bien palpable et la partition musicale enveloppe.

Plus apte à accompagner la folie destructrice des passages les plus mouvementés (le no man’s land), la VF Dolby Digital Plus 7.1 peut se prévaloir d’une expressivité autrement plus percutante que sa consœur 3D. Et tout aussi efficacement répartie (hormis pour la verticalité du son, de toute manière discrète au possible), il n’y a qu’au niveau de la clarté (moindre) où elle pèche (les limites de la compression). Une fois n’est pas coutume, surtout qu’elle est pourvue d’un doublage bien intégré, c’est vers cette piste sonore qu’il faut se tourner.

CONCLUSION – God save the suit

Puisqu’ils sont les plus élégants et les plus classes pour aller tuer, ces Gentlemans guerriers au service de la couronne se sont parés d’un 4K Ultra HD fort pimpant !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
9
0
The King’s Man: Première Mission

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x