4K Ultra HD – Édition US – Paramount Pictures – 104 min – 07 juin 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 7.1

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – The Pine Identity

Après avoir été viré des Marines, James Harper rejoint une organisation paramilitaire afin de subvenir aux besoins de sa famille. Il se rend en Allemagne, avec une équipe d’élite, dans le cadre d’une mission visant à enquêter sur une menace mystérieuse. Mais Harper se retrouve seul et traqué, au beau milieu de l’Europe de l’Est…

Plus porté sur le social (à la dramaturgie palpable) que sur l’action (où la violence peut exploser sans crier gare), The Contractor est un thriller d’espionnage pamphlétaire (l’abandon par la mère patrie) qui se joue des poncifs scénaristiques du genre et malmène la figure du héros américain.

IMAGE – Se cacher à Berlin

Ni aussi profonde ni aussi éclatante que celle issue des meilleurs transferts UHD HDR10, cette image qui reste de qualité (à quelques couacs compressifs près) n’est pas beaucoup plus attractive que celle de son homologue HD.

Ne profitant guère d’une augmentation notable de la netteté (qui ne manque vraiment pas en 1080p) si ce n’est dans la finesse légèrement accrue des détails lors des gros plans (notamment sur les visages), il n’y a bien que du côté des technologies HDR et WCG, pourtant réservées, que les quelques différences s’affichent.

Les teintes sont donc un peu plus chaudes avec des primaires plus confiantes, les contrastes délivrent des noirs à peine plus fournis (cf. les vues nocturnes lors de l’infiltration dans le laboratoire) et les sources lumineuses, essentiellement tamisées, légèrement plus expressives (les panneaux LED dans les locaux des Marines).

SON – C’est pas ma guerre !

Jamais agressive (alors même que la dynamique est excellente) et peu portée sur la démonstration (là n’est pas le sujet) hormis deux ou trois moments-clés, cette bande-son DTS-HD MA 7.1 qui ne lésine ni sur les ambiances à l’arrière ni sur les effets hors-champ (plus ou moins discrets), délivre des dialogues bien articulés à l’avant, une partition musicale pleine de relief et des basses bien rondes.

CONCLUSION – Lâché par les siens…

Désabusés par la vie, ces soldats qui ont été abandonnés par le système vont pouvoir s’aider du présent 4K Ultra HD (attention aux groupes paramilitaires privés) pour réussir leur reconversion professionnelle !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
8
Qualité audio
9
0
The Contractor

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x