Blu-ray – Édition FR – ESC Editions – 101 min – 08 septembre 2021

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 2.35

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – G.I. Joe dégage la dictature

En Asie du Sud-Est, le Général Bison menace de faire éclater une Guerre Mondiale si on ne lui accorde pas 20 milliards de dollars, en échange de la vie de 63 membres des nations alliées qu’il a pris en otage. Pour stopper ces plans, le colonel William Guile s’organise de son côté…

Ultime nanar se bonifiant avec les années, cette première adaptation ciné de l’emblématique saga vidéoludique Street Fighter est une bande dessinée ludique à l’absurdité nonsensique où « The Muscles from Brussels », face à un inoubliable méchant d’opérette, s’amuse à balancer quelques répliques bien senties avant que l’action ne reprenne le dessus. Cerise sur « l’explosion », les Nations unies en prennent gratuitement pour leur grade !

IMAGE – L’amour du mauvais goût

Quelque peu blessé par la présence d’un léger bruit vidéo lors des scènes mal éclairées et une certaine douceur de-ci de-là (notamment lorsqu’il y a de la fumée à l’écran), ce transfert HD ne se laisse néanmoins pas abattre puisqu’il bénéficie de détails globalement solides, d’une palette colorimétrique volontairement criarde (il faut dire que les costumes caricaturaux s’y prêtent merveilleusement bien) et de noirs profonds à souhait.

SON – Good morning Shadaloo !

Certainement trop forte et bruyante pour son propre bien, cette bande-son aux dialogues clairs n’a de cesse de s’animer de toutes parts pour balancer d’incessants coups de feu qui ont beaucoup de poids et diffuser « à fond » la tonitruante partition musicale de Graeme Revell.

Cependant, si elle livre avec efficacité la marchandise (et encore plus en VF grâce à un doublage voué à la pantalonnade), une écoute minutieuse révèle que les placements dans l’espace manquent de précision. Résultat, l’environnement acoustique est trop hétérogène.

CONCLUSION – Un Hadoken post-Bisonique ?

Connerie cinématographique complètement assumée à ne surtout pas prendre au sérieux, Street Fighter – L’ultime combat rend mieux les coups (qu’il a méchamment pris lors de son exploitation en salles) en Blu-ray !.. Plutôt une bonne chose pour l’adaptation d’un jeu de baston, non ?

Note artistique
6
Qualité vidéo
7.5
Qualité audio
8
0
Street Fighter

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x