4K Ultra HD – Édition CH – Disney – 132 min – 18 novembre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français (parisien) Dolby Digital Plus 7.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Tigre et Dragon chez les Avengers

Shang-Chi va devoir affronter un passé qu’il pensait avoir laissé derrière lui lorsqu’il est pris dans la toile de la mystérieuse organisation des dix anneaux.

Si le scénario est cousu de fil blanc, ce récit initiatique au cœur des légendes chinoises est un wu xia pian à la sauce Marvel (qui s’éloigne un peu de sa formule sans pour autant réussir à s’en affranchir) où souffle un vent de fraîcheur. La mise en scène est virevoltante (il y a un vrai réalisateur aux manettes), les personnages (secondaires compris) sont très attachants, les décors sont exotiques (dans sa seconde partie) et les scènes d’action (nombreuses et taillées pour les arts martiaux) régulièrement mémorables (le combat dans le bus). Drôle, spectaculaire et rempli de magie, ce blockbuster qui trouve le bon dosage est une surprise inattendue !

IMAGE – Le légendaire village de Ta Lo est là !

Exploitant pleinement la luminosité accrue permise par la technologie HDR10 (les éclats d’énergie, les éruptions magiques, les enseignes au néon), ce transfert UHD encore plus net (l’intimité des visages, la clarté des arrière-plans) que son homologue HD bénéficie en outre d’une palette colorimétrique plus éveillée (notamment les verts, les rouges et les dorés) et de contrastes plus énergiques (les noirs sont plus menaçants et les blancs plus intenses).

SON – Welcome to the Hotel California ♪♫

Alors que la spatialisation est très expressive avec une scène surround vivante au possible (des ambiances en veux-tu en voilà) et des effets de hauteur multiples (des personnes suspendues, des créatures volantes, des lancers d’objets et/ou d’armes, des mouvements à mains nues), la dynamique sur la réserve et les basses à peine décentes (l’impact des coups portés, les moteurs, les explosions) nous rappellent que le syndrome « Dolby Atmouse » existe toujours chez Disney et peut ressurgir à tout moment !.. Même si dans le cas présent, la piste sonore DTS-HD MA 7.1 du Blu-ray est encore plus plate.

Moins « engagée » même si bien animée (sans la présence aérienne), la VF proposée en Dolby Digital Plus 7.1 délivre des dialogues tout aussi clairs et un score enlevé (signé Joel P. West) à la largeur bienvenue.

CONCLUSION – C’est ton destin !

Idéalement coincée entre le Yin et le Yang, la calligraphie de cette fantasy « sino-américaine » qui cogne sec profite en 4K Ultra HD d’une encre aux meilleures propriétés !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
9
Qualité audio
8
0
Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x