4K Ultra HD – Édition 4K – Lionsgate Films – 99 min – 15 novembre 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.35

Bande-son
• Anglais Dolby TrueHD 5.1
• Espagnol Dolby Digital 2.0

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE – Les Huit Salopards

Six truands désignés par des noms de code entreprennent de dévaliser une importante bijouterie sous la direction du tyrannique Joe Cabot et de son fils Nice Guy Eddie. L’opération échoue malencontreusement et se solde par un bain de sang. Les malfrats se réfugient alors dans un entrepôt sordide pour découvrir lequel d’entre eux les a trahis.

Alors qu’il réinvente les codes du polar en s’inspirant du City on Fire de Ringo Lam, Quentin Tarantino pose les bases de son cinéma en une unité de lieu, de temps et d’action. Scénario déstructuré pour entretenir le suspense, références à la pop culture, personnages barrés aux personnalités très marquées confiés à des acteurs hors pair, violences exacerbées (affiliées au film d’exploitation), répliques cultes au vocabulaire cru, bande originale réfléchie (une mixtape soignée) et mise en scène qui plie l’espace à son récit se retrouvent ainsi dans ce huis clos de gangsters où ces derniers sont des hommes comme les autres. C’était un coup d’essai, ce fut un coup de maître !

IMAGE – Les couleurs de la discorde

Issu d’un scan 4K du négatif original (une captation Super 35) avec remastérisation numérique et étalonnage Dolby Vision, ce transfert UHD remarquable (à quelques traitements près) permet de (re)découvrir un Reservoir Dogs plus beau que jamais.

La source a été parfaitement nettoyée (un peu trop même puisque la texture granuleuse est légèrement « muselée » par un usage modéré de DNR), les détails qui sont étonnamment tranchés (un ajustement discret de la netteté a été appliqué) abondent aux quatre coins du cadre large (les pores de la peau, les murs crasseux de la planque), la palette colorimétrique qui est magnifiquement saturée (et plus chaude que sur le Blu-ray) se pare de primaires plus vibrantes (le ciel bleu vif, le sang rouge macabre) et d’une carnation en meilleure santé, les contrastes sont bien plus audacieux que par le passé (du reste, l’obscurité se dévoile mieux) et les sources lumineuses tirent avantage d’une haute luminance revivifiée avec attention (les enseignes au néon, la lumière du jour, les reflets sur les carrosseries).

SON – Like a Virgin

Au rythme des dialogues, entraînants et parfaitement rendus, cette bande-son encodée en Dolby TrueHD 5.1, plus animée à l’avant qu’à l’arrière (quelques ambiances bien nuancées), dégage une dynamique pertinente, des effets élargis avec subtilité (cf. le cliquetis des assiettes au diner) et une musique des 70’s (tel le mythique Stuck in the Middle With You) d’une belle profondeur. Peu expressif, le canal LFE n’a de toute façon jamais pris part au braquage.

CONCLUSION – La patte du culte !

En l’honneur de son 30e anniversaire, cette « comédie » nihiliste ayant permis au volubile cinéphage QT d’entrer par effraction dans la grande histoire du 7e art, a trouvé un associé de confiance dans ce 4K Ultra HD professionnel (les prestations A/V ne trompent pas sur la marchandise) pour réussir le coup du siècle !

Note artistique
9
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8
0
Reservoir Dogs

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

4 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
KillerSe7ven
Administrateur
1 année

Un classique ! Mais pas mon préféré chez Tarantino.

Ummagumma
1 année
Répondr à  KillerSe7ven

C’est lequel ton préféré déjà ? Perso c’est Pulp Fiction.

KillerSe7ven
Administrateur
1 année
Répondr à  Ummagumma

Difficile à dire… Pulp Fiction a vraiment un truc qui a marqué une époque toute entière donc je trancherais aussi pour lui. Mais Boulevard de la mort a un côté régressif qui me plaît vraiment bien. Et dans les récents Django et Inglourious Basterds étaient hyper grisants dans le genre revanche de l’histoire.

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x