Après deux films sous la houlette de Tom Cruise, le héros du romancier Lee Child revient sur le petit écran via Prime Video, et remplace la star de Mission Impossible par Alan Ritchson. Amateurs de finesse et de scènes contemplatives, vous pouvez d’ores et déjà passer votre chemin, car Jack Reacher n’est pas venu ici pour beurrer les toasts !

Frappe d'abord...

En revanche, si vous êtes nostalgiques de la période gros bras qui pullulait dans les années 80, cette série de 8 épisodes est faite pour vous tant Reacher respire le bourrinage « Schwarzeneggeresque » (ou « Seagalien » selon vos affinités avec tel ou tel acteur).

Entre deux cassages de bras et autres pétages de rotules, l’histoire de cet ancien des forces spéciales se retrouvant au cœur d’une enquête dans la petite ville de Margrave, aligne son quota de clichés : du flic noir muté dans un bled paumé rempli de rednecks à la jeune fliquette qui finira par tomber les très (trop) gros bras du héro, en passant par les politiciens pourris jusqu’à l’os.

La trame principale ne respire donc pas l’originalité mais à l’heure où n’importe quel acteur peut se vanter d’être une action star en deux coups de shakers protéinés, ça fait plaisir de voir un vrai golgoth (Alan Ritchson, l’ex Aquaman dans la série Smallville, Hawk dans la série Titans et Raphael dans les Ninja Turtles produit par Michael Bay) dégommer du pouilleux local.

Previous
Next

... Discute après !

Et c’est bien ça qu’on demande à Reacher, du punch et de la punchline, d’autant que la série se veut plus fidèle aux romans; notamment sur la carrure du personnage principal, voulu « hors normes » par son auteur… Ce qui donne quelques situations cocasses comme lorsqu’il se rend dans une boutique pour faire faire un costard et que le tailleur lance d’un ton blasé: « J’aurais pas assez de tissu ! ».

« On va te botter le cul. -Non, je vais juste briser les mains de trois gosses ivres. - On est quatre. - Il y en a un qui doit conduire les trois autres jusqu'à l'hôpital." »

Jack Reacher et de futures victimes inconscientes

Une madeleine de Proust, donc, qui vous rappellera vos gouters devant un épisode de l’Agence tous risques ou MacGyver tout en mangeant du pain viennois fourré avec du chocolat (oui, ça sent le vécu). En parlant de MacGyver, il est à noter que le rôle du maire Grover Teale est interprété par Bruce McGill, l’éternel comparse Dalton dans la série éponyme.

Précisons également que derrière la caméra se trouve Noberto Barba, qui s’est fait connaitre en 1994 avec une petite série B qui avait fait les beaux jours de Hollywood Night (les vrais savent): Blue Tiger; ainsi que M.J. Bassett, réalisatrice de Solomon Kane et Silent Hill: Revelation.

Autant vous dire qu’ils sont pas venus ici pour sucrer les fraises…

Biberonné très tôt au cinéma, j'avalais de la pellicule comme d'autres des bérets verts au petit déjeuner ! Curieux de tout et aujourd'hui casanier dans l'âme, c'est dans la douce atmosphère du foyer que j'étanche ma soif sans limite de 7e art.

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Christophe
Christophe
5 mois il y a

Suis fan !!
Je confirme le pain Viennois et le chocolat 😉

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x