Bubbleschmoot

Bubbleschmoot

Nicolas Bouyou
Biberonné très tôt au cinéma, je découvre Belmondo, Delon, Ventura par mon père, Bruce Lee par ma mère et les blockbusters américains par mon frère. Si j'ai eu la chance de découvrir sur grand écran Rambo 3, Terminator 2, Jurassic Park et même Super Mario Bros (et oui !), c'est la découverte du magazine Mad Movies et surtout de Blade Runner en VHS qui va me faire tomber amoureux du 7ème art. Séchant les cours de sport pour me rendre au vidéoclub le plus proche, j'avalais de la pellicule comme d'autres des bérets verts au petit déjeuner (les vrais comprendront). Passant de Citizen Kane à Bloodsport, de Heat à Suspiria, de Mortal Kombat à Cent mille dollars au soleil, je suis curieux de tout et ma soif de cinéma est sans limite. Aujourd'hui, casanier dans l'âme, acheteur (presque) compulsif de galettes 4K et abonné aux plateformes de streaming Netflix, Amazon Prime ou bien Disney+, je préfère la douce atmosphère du foyer pour mes visionnages intensifs.

Films préférés
Blade Runner, Blow Out, Predator, Pulp Fiction

Matériel de test (Config. HP : 2.1)
Diffuseur vidéo : Panasonic TX-55FX700
Sources : Panasonic DP-UB820, Décodeur Canal+ 4K UHD
Enceintes : LG SL5Y

Articles de cet auteur

Catégories
Posts récents
La Nuit des morts-vivants (1968)
La Nuit des morts-vivants (1968), à dévorer
Pinocchio (2022), la gueule de bois de
Memory (2022)
Mémoire meurtrière (Memory), un Neeson à oublier ?
The Kingdom Exodus
The Kingdom Exodus, Lars von Trier remet
Memories of Murder (2003)
Memories of Murder (2003), le visage ordinaire
Restons en contact