4K Ultra HD – Édition US – Warner Bros. – 114 min – 07 juin 2016

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.40

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 7.1
• Français (québécois) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation.

ŒUVRE – Non mais dites donc, c’est bien ou pas ?

Une série de braquages spectaculaires aux quatre coins du monde met en péril l’équilibre des marchés financiers. Les criminels opèrent aussi bien en motos dans des gratte-ciels new yorkais qu’en « wingsuits » pour s’échapper d’avions au-dessus de la jungle. Johnny Utah, une ancienne légende du moto-cross devenue agent du FBI, va devoir infiltrer le groupe de sportifs de l’extrême que l’on soupçonne d’être à l’origine de ces sidérants braquages…

Plus proche d’un clip sur les sports extrêmes que d’un polar sur les braquages, ce remake parfaitement ancré dans son époque et beaucoup plus spectaculaire que son modèle culte ne peut rivaliser par manque de personnages attachants et d’un scénario développé. Mais voilà, il nous en met plein la vue !

IMAGE – Tout le monde il est beau, vous êtes sûrs ?

Les détails abondent, le piqué est acéré, les couleurs sont parfaitement saturées et les contrastes assurent… Un peu comme le Blu-ray non ? Oui, mais le présent transfert UHD HDR10 est autrement plus équilibré !

Les contrastes (des noirs enfin profonds) comme les éclairages (plus démonstratifs) y sont améliorés et surtout, la palette colorimétrique, largement plus variée, est moins stylisée (les excès de cyan et de jaune ont disparu) pour un rendu nettement plus « réaliste » (la neige est à présent bien blanche) et homogène. Du côté de la résolution par contre, les différences restent accessoires (un peu plus de finesse dans les arrière-plans).

SON – Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende !

Une bande-son fracassante qui use de toutes les enceintes pour nous immerger au cœur de l’action. Effets, ambiances (le vent, les vagues), score et basses (sollicitées très efficacement) sont ainsi de la fête et se font entendre. Et si le film n’a pas été mixé en Dolby Atmos lors de sa diffusion dans les salles, un upgrade 3D aurait été la bienvenue pour sa parution vidéo. Dans tous las cas, la VO DTS-HD MA 7.1 ne déçoit pas.

Même si bruyante comme il faut, la VF n’est pas aussi préparée physiquement (cf. la dynamique) que sa consœur anglophone.

CONCLUSION – Toute bonne chose a une fin…

Vous n’avez pas le goût du risque mais les sports extrêmes attirent votre attention ? Jetez donc un coup-d’œil à ce 4K Ultra HD de compétition qui met l’accent sur les qualités (des scènes d’action et paysages à couper le souffle) de ce polar de série B qui décoiffe !

Note artistique
7
Qualité vidéo
9
Qualité audio
9.5
0
Point Break (2015)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x