4K Ultra HD – Édition DE – Capelight Pictures – 120 min – 22 novembre 2019

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.35

Bande-son
• Coréen DTS-HD MA 5.1
• Allemand DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Allemand

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Les méandres de la vengeance…

1988. Oh Dae-soo est kidnappé par des inconnus en sortant de chez lui. Après avoir perdu connaissance il se rend compte qu’il est emprisonné, quelque part. Tous les jours il est nourri et lavé. Après une tentative d’évasion et une tentative de suicide qui échouent, il se rend compte qu’il n’a même plus la liberté de se donner la mort. En regardant la télévision il découvre que sa femme a été sauvagement assassiné et qu’il est le suspect n° 1. Daesso jure de se venger…

Grand prix du Festival de Cannes 2004, Old Boy est un thriller dramatique hybride techniquement sophistiqué et scénaristiquement maîtrisé. Peuplée de personnages complexes magistralement interprétés, cette incroyable histoire de vengeance aux scènes ultra-violentes et à la tension permanente est minutieusement pensée pour nous manipuler de A à Z.

IMAGE – En voir de toutes les couleurs

Supervisée par le réalisateur et tirée d’un tout nouveau scan 4K, cette remastérisation corrige les défauts du précédent Blu-ray, à savoir les noirs bouchés, les blancs cramés, les excès de verts, l’usage d’edge enhancement et le bruit numérique.

Avec ses couleurs plus neutres, ses contrastes autrement plus habiles et son piqué faussement plus doux (il y a en fait plus de détails), elle permet de profiter d’images beaucoup plus naturelles, surtout que les sources lumineuses sont nettement meilleures.

La copie présente néanmoins des saletés (de p’tits points blancs), trois plans souffrent d’aberrations chromatiques (non visibles en HD mais certainement dues au matériel de tournage) et les zones sombres sont un poil trop éclaircies.

S’il ne s’agit donc pas du meilleur 4K Ultra HD du marché, Old Boy n’a malgré tout jamais été aussi beau !

SON – Mélodie dégénérée

Bien spatialisée (cf. la circulation routière) et dynamique lorsque la narration l’exige, la VO DTS-HD MA 5.1 privilégie avant tout les voix (limpides) et la musique (ample) même si les effets liés aux combats (les coups portés et les gémissements) et les basses viennent bousculer ses habitudes.

Le mixage a cependant quelques ratés ! Les dialogues prennent parfois la place de certaines ambiances (comme la pluie lors du passage dans la cabine téléphonique) et du bruit parasite (du souffle et des sifflements) peut occasionnellement se faire entendre.

CONCLUSION – Rester humain, la lutte !

Séquestré pendant 15 ans. Par qui ? Pourquoi ? Pour le savoir, à vous de découvrir ce drame Shakespearien viscéral à la sauce coréenne ! Mais pour assouvir ce désir de vengeance, l’édition Ultra HD Blu-ray est un bien meilleur remède à la souffrance.

Note artistique
9
Qualité vidéo
8
Qualité audio
7
0
Old Boy (2003)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

4 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x