4K Ultra HD – Édition NL – Source 1 Media – 131 min – 20 octobre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Auro-3D
• Anglais DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Néerlandais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Termina-predator !

Une compagnie spécialisée en I.A. (Intelligence Artificielle) s’associe à un agent de la C.I.A. dans le but de tester illégalement, dans la jungle, des robots militaires autonomes capables de gérer des prises d’otages et d’éliminer des terroristes. Problème : six médecins, en mission humanitaire, sont témoins de l’opération et assistent au massacre d’un village entier. Ils deviennent à leur tour la cible des machines…

Même si beaucoup trop longue pour son propre bien (alors que son propos reste simpliste), cette série B d’anticipation bourrine qui transpire la passion pour le survival d’action (avec Predator en ligne de mire) et l’univers de la robotique (inspiré de Chappie et Terminator), tire le meilleur parti de son budget plus que modeste (1,6 million de dollars australiens sorti de la poche du réalisateur). Menées par des robots crédibles qu’une mise en scène sérieuse vient suivre, cette traque dans la jungle assez radicale (les femmes et les enfants ne sont pas épargnés) est efficace à défaut d’être bien rythmée.

IMAGE – Dans l’enfer de la jungle

Captées en 6K et 8K, les images issues d’un DI 4K trouvent en ce transfert UHD HDR10 de très haute volée un allié de poids.

Somptueuses hormis une poignée de stock-shot, affreux en comparaison puisque tirés de fichiers en basse résolution, elles s’illustrent par des éclairages réalistes au possible (cf. les reflets sur les machines), une impression permanente de relief, un piqué aiguisé comme une lame (tout est précis), une profondeur de champ à couper le souffle, des contrastes fantastiques (des noirs d’encre et des blancs purs), une clarté de tous les instants et des couleurs « écolos » (les environnements sont verts) qui baignent le cadre d’une ambiance tropicale prégnante.

SON – Silence, le robot chasse !

Reconnue comme du DTS-HD MA 5.1 par mon système, la bande-son Auro-3D envoie du lourd… Surtout qu’avec un DSP de virtualisation (à activer sans aucune hésitation), de nombreuses informations (moins en sélectionnant la piste sonore DTS-HD MA) sont libérées des hauteurs comme la présence de la faune, des chutes de débris, le bruissement des arbres ou encore les sons entendus par les robots lors des passages en vision subjective.

La dynamique ne manque pas d’assurance, les dialogues ne sont jamais pris en défaut (même lorsqu’ils quittent la scène frontale), toutes les enceintes sont mises à contribution, les ambiances (de la nature) et les effets (pyrotechniques) fusent de tous les côtés, le score bénéficie d’une ouverture maximale et le canal LFE n’est pas là pour les vacances.

CONCLUSION – Faut-il craindre les machines ?

Avec des atouts à faire valoir, ce 4K Ultra HD qui semble déterminé à accomplir sa mission s’avère être plus fiable que les robots militaires autonomes envoyés en Asie du Sud-Est !

Note artistique
6
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
9.5
0
Monsters of Man

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x