4K Ultra HD – Édition US – Warner Bros. – 107 min – 16 novembre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Anglais Dolby Digital 5.1
• Anglais Dolby Digital 2.0
• Français (parisien) Dolby Digital 2.0

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – La légende du « Captain Walker »

Max, de retour, s’est fait dépouiller de son maigre bien. Suivant le voleur, il arrive à la Ville du Troc, où règne Entity. Celle-ci l’engage pour qu’il la débarrasse de Master et Blaster, rois du Monde souterrain. N’ayant voulu tuer Blaster, Max est abandonné en plein désert, d’où il ressurgit à la tête d’une troupe d’enfants pour faire exploser la Ville du Troc.

Allégeant son propos et sa violence, ce troisième volet qui s’ouvre à une plus large audience revisite le péplum alors même que la civilisation commence à renaître.

Plus aseptisé et humanisant grandement son héros qui, tel un prophète, va permettre l’avènement d’un monde neuf fondé par des enfants à la merveilleuse candeur, ce conte laisse échapper le danger (la cruauté semble s’être envolée) et l’action motorisée (hormis la « gentillette » course-poursuite finale, Max est ici en mode piéton) de ses illustres aînés pour une approche différente de l’univers de Mad Max.

Loin de la redite opportuniste mais trop statique au vu de l’énergie folle de ses prédécesseurs (où est passé le mouvement « signature » de la saga ?), cet opus loin d’être inintéressant (les idées créatives abondent) se révèle au final assez décevant.

IMAGE – À l’abri dans l’oasis

Garni d’une fine couche de grain (homogène et mieux reproduit) et dominé par des teintes brunes et sableuses que le WCG rend plus denses (hormis dans le repère « bleu » d’Entity, les primaires se font discrètes), ce transfert UHD HDR10 issu d’une restauration 4K des négatifs 35 mm bénéficie d’une netteté relevée (cf. les arrière-plans autrement plus texturés), de contrastes renforcés (même si les noirs ne sont jamais purs) et d’une luminosité améliorée (l’éclairage des souterrains, le feu des torches).

SON – We don’t need another hero ♪♪♪

Plus « fidèle » que celle du 2e épisode (pas d’effets retirés et/ou ajoutés ici), cette bande-son Dolby Atmos bien équilibrée remplit généreusement la pièce d’écoute d’ambiances et de musique.

Les voix sont précises, la spatialisation qui est d’une grande largeur (les bavardages à Bartertown, le bourdonnement des machines du Monde souterrain) n’hésite aucunement à étendre sa présence jusqu’aux arrières (le hurlement du vent), la scène de hauteur est régulièrement sollicitée (les passages de l’avion de Jedediah, l’écho des cochons, la foule en liesse couvrant le dôme du tonnerre, le chant des oiseaux) et la partition de Maurice Jarre bénéficie d’une admirable fidélité. Assez silencieux, le canal LFE n’a que rarement l’occasion de s’exprimer si ce n’est pour les coups de feu et le ronronnement des moteurs.

Moins riche et immersive, la forcément frontale VF ne peut « jouer les gros bras » !

CONCLUSION – Deux hommes entrent, un homme sort !

Même si elle reste le maillon faible de la franchise, cette deuxième suite qui déploie plus que jamais la vision post-apocalyptique de son créateur, sort victorieuse de son entrée dans l’arène du 4K Ultra HD !

Note artistique
6.5
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8.5
0
Mad Max: Au-delà du dôme du tonnerre

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x