Provenance : France | Éditeur : Pathé | Date de sortie : 09 août 2023

Format vidéo
2160p24 – Ratio 2.39
Dolby Vision / BT.2020 – Encodage HEVC
Master intermédiaire 4K

Bande-son
Français Dolby Atmos

Sous-titres
Français

Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan
3.5/5

Artistique : 7.5 | Vidéo : 8 | Audio : 8

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Philips 65OLED908 (Dolby Vision Filmmaker)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar (Dolby Atmos), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - Un pour tous, tous pour un

Du Louvre au Palais de Buckingham, des bas-fonds de Paris au siège de La Rochelle… Dans un Royaume divisé par les guerres de religion et menacé d’invasion par l’Angleterre, une poignée d’hommes et de femmes vont croiser leurs épées et lier leur destin à celui de la France.

Entre hommage et dépoussiérage du monument d’Alexandre Dumas, cette opulente adaptation cinématographique dégaine un blockbuster de cape et d’épée dans la pure tradition du genre qui met le feu au poudre avec une fougue chevaleresque et une ambition non feinte. La mise en scène de Martin Bourboulon (Eiffel) est audacieuse (les plans-séquences), le casting impliqué (surtout François Civil, Vincent Cassel, Louis Garrel et Vicky Krieps), la reconstitution fastueuse, le scénario enlevé et les combats à l’épée spectaculaires. En garde !

IMAGE - Riches lieux, pauvres couleurs

Si les décors sont superbes (le Louvre, la cathédrale de Meaux, le château de Fontainebleau, etc.), la photographie signée Nicolas Bolduc manque terriblement de panache avec sa patine vieille France… et le combo HDR (Dolby Vision ici) / WCG n’y peut rien changer.

En somme, des ambiances lugubres (soutenues par des contrastes précis aux noirs non bouchés) où la vie s’est éteinte avec des tons bruns-marrons « crasseux » et des sources lumineuses étouffées (une moyenne mesurée à seulement 102 nits). Bien évidemment, le transfert UHD améliore (même si discrètement) la profondeur des rares couleurs (au bal de Buckingham) ainsi que la perception des détails dans les « hautes » luminances (l’inaugural contre-jour au clair de lune).

Et c’est un peu la même chose du côté du piqué, très doux et en rien clinique, pour des détails certes plus fins qu’en HD (les barbes, les décors et les costumes) mais peu tranchants et même vaporeux dans les angles (une captation avec des optiques anamorphiques). Signalons pour conclure un encodage particulièrement vigoureux (89 Mbps de moyenne).

Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan

SON - Complots, rapières et bons mots

Toute en sobriété, cette bande-son Dolby Atmos aux sonorités réalistes dispensent non sans ampleur (la dynamique en impose) mais avec trop de parcimonie ses effets (les coups de feu et le tintement des épées) et ambiances (la pluie battante, le bruit de la foule) avec une répartition assurée (la verticalité est enjouée lors le la scène de la diligence).

Les dialogues (malins) sont faciles à saisir (vous ne manquerez rien des vilenies de la cour) et la composition orchestrale de Guillaume Roussel (qui singe le style Zimmerien) parfaitement aérée. Pour les férus de basses par contre, il faudra repasser (le canal LFE s’est fait porter pâle).

CONCLUSION - Cape ou pas cape ?

Reprenant du service sur grand écran, nos quatre mousquetaires préférés montent en selle pour un divertissement populaire « tout feu tout lame » que le présent 4K Ultra HD, déférent des volontés artistiques de l’équipe technique (visuel vintage morne et mixage audio réservé), vient gentiment enfiévrer !

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x