4K Ultra HD – Édition FR – Le chat qui fume – 93 min – 15 février 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : SDR
• Ratio : 1.66

Bande-son
• Français DTS-HD MA 2.0 Mono
• Anglais DTS-HD MA 2.0 Mono

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Les cabossés de la vie

Berg est un jeune cascadeur. Au cours d’un numéro, Bella, sa compagne et co-pilote est tuée. Le frère de celle-ci, Léandro, qui vouait une passion quasiment incestueuse pour sa sœur, tient Berg pour responsable et ne pense qu’à se venger.

Profondément ancré dans les années 80, ce polar français à la belle brochette d’acteurs populaires est une authentique bisserie « avec des poils », où les maladresses d’interprétation et l’absence de crédibilité sont contrebalancées par un mauvais goût assumé, une mise en scène nawak aussi lyrique que frénétique, et un anti-héros solitaire interprété par un Daniel Auteuil taciturne.

IMAGE – Dans l’ombre bleuâtre de la nuit

Restaurée en 4K par l’éditeur à partir des négatifs d’origine, cette copie SDR aux noirs denses se risque pourtant à des cascades repoussant les limites de son homologue HD… Même si les rares points blancs et les quelques baisses de régime de la compression sont toujours de la course.

La définition déjà très convenable du Blu-ray est légèrement accrue (la texture des arrière-plans est plus minutieuse), les détails gagnent en précision (les visages, les tenues, les environnements) et plus étonnant (aucune encodage HDR pour rappel), la palette colorimétrique bénéficie d’un petit rehaussement des primaires (cf. la vigueur des rouges) là où certaines sources lumineuses se voient carrément revigorées (comme l’enseigne de l’agence de sécurité et les flammes).

SON – La flûte de la mélancolie

Alors même qu’elle reste « limitée » à un mixage mono, cette bande-son aux ambiances omniprésentes, à la musique tonique, aux dialogues percutants et à l’ouverture frontale convaincante, n’a de cesse de faire ronronner le moteur de la Peugeot 305 Break.

CONCLUSION – Les chiens sont lâchés ?

Pour exorciser les traumatismes du passé, Le chat qui fume met à notre disposition la présente édition limitée à 1000 exemplaires (présentée dans un superbe digipack à trois volets) non sans oublier de s’entretenir avec Jean-Louis Daniel, le metteur en scène, au sein d’une sympathique section bonus. Au plus profond de la nuit, le Paris des 80’s n’a jamais été aussi « Mimi » !

Note artistique
6
Qualité vidéo
8
Qualité audio
8
0
Les Fauves

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x