4K Ultra HD – Édition DE – Turbine Medien – 87 min (version uncut) – 26 février 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 7.1
• Anglais DTS-HD MA 2.0
• Allemand DTS-HD MA 7.1
• Allemand DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Anglais
• Allemand

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – L’origine du mythe

Celui qui deviendra un célèbre meurtrier, alors adolescent, s’échappe d’un hôpital psychiatrique avec trois autres patients. Ensemble, ils kidnappent une jeune infirmière et vont lui faire vivre l’enfer.

Malgré une intrigue malencontreusement un peu vaine (avec en cours de route une tentative de portrait empathique du dangereux psychopathe en devenir) où les événements s’enchaînent à vitesse grand V, ce road-movie sanglant et déviant qui revient sur les origines du tueur de Massacre à la tronçonneuse n’en reste pas moins l’une des meilleures « suites » à l’original de 1974 grâce à un cadre soigné et de vraies scènes chocs.

IMAGE – Bleue, saignante ou à point ?

Pourvu d’éclairages bien plus éveillés (les lumières semblent éteintes sur le Blu-ray), de contrastes autrement plus dynamiques, de couleurs beaucoup plus fortes (cf. les primaires) et de détails nettement plus aiguisés (un poil trop parfois), ce transfert 4K soigné (supervisé par les réalisateurs Alexandre Bustillo et Julien Maury) rend justice au parti pris esthétique délicatement patiné de la photographie en plus de faire exploser la violence frontale de l’œuvre.

SON – Semer la mort et la terreur

Une fois le volume plus poussé qu’à l’accoutumée, cette bande-son équilibrée et étonnamment peu démonstrative (les basses ne s’excitent pas outre mesure) favorise l’enveloppement créé par les ambiances plutôt que la fougue des effets (sauf lorsque la tronçonneuse intervient dans la narration).

CONCLUSION – Qui est Leatherface ?

Si la question vous a déjà effleuré l’esprit, insérez la présente galette 4K Ultra HD (pour mieux s’immerger dans l’Amérique profonde) et soyez les témoins du début de votre fin !

Note artistique
6.5
Qualité vidéo
9
Qualité audio
8
0
Leatherface

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x