Blu-ray – Édition FR – Rimini Éditions – 94 min – 10 mars 2022

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 1.84

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 2.0
• Français DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Virée motorisée chez le diable

Deux adolescents amoureux, Charlie Sykes et sa petite amie Rachel Clark, se rendent à Las Vegas pour s’y marier en secret. Sur la route, le sergent Bedlam, un policier au visage brûlé, les arrête et kidnappe Rachel. Il est le policier de l’enfer dont la mission est de fournir au diable des vierges. Charlie emprunte la voiture et le fusil de Sam, le pompiste de la région, et se lance alors à leur poursuite…

Pavée de bonnes intentions, cette série B rock’n’roll à l’humour déjanté, au rythme enlevé et à la galerie d’allumés (dont deux petits rôles pour Ben Stiller) est un road movie particulièrement cinglé à la créativité débridée. Qu’est-ce donc cette diablerie ?

IMAGE – Cauchemar fantaisiste

Même si abîmé par endroits (des petites tâches et autre rayures verticales mineures) et laissant poindre de-ci de-là des fourmillements parasites, ce master HD n’en reste pas moins plus que convenable pour un film sans-le-sou de plus de 30 ans !

Le grain de l’image a une jolie texture, la netteté est de la partie, les détails ne sont que rarement gênés (hormis dans l’obscurité profonde où ils se ramollissent un peu), la palette colorimétrique est audacieuse (les primaires sont bien saturées) et les contrastes ne manquent pas de caractère (des noirs d’encre et des blancs entreprenants).

SON – I’m on the highway to hell ♫♪

Faible budget oblige, la conception sonore n’est pas aussi folle que l’œuvre qu’elle accompagne. L’immersion ne se fait que par à-coups, les effets/ambiances manquent de corps, la puissance ne se ressent qu’à l’activation du score et les aigus sont parfois un peu agressifs. Néanmoins, les dialogues sont clairs et l’intelligibilité globale jamais compromise.

Plus resserrée encore et éprouvée par un doublage à la qualité discutable, la VF tombe à plat !

CONCLUSION – Il fait chaud ici !

Fonçant à toute allure sur l’autoroute de l’enfer, ce Blu-ray est préparé à affronter de drôles de ténèbres !

Note artistique
7
Qualité vidéo
7.5
Qualité audio
6.5
0
L'Autoroute de l'enfer

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x