4K Ultra HD – Édition FR – Universal Pictures – 105 min (version cinéma) / 109 min (version longue) – 22 mars 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Digital Plus 7.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Le massacre continue…

Laurie Strode, sa fille Karen et sa petite fille Allyson viennent d’abandonner Michael Myers, enfermé dans le sous-sol de la maison dévorée par les flammes. Grièvement blessée, Laurie est transportée en urgence à l’Hôpital, avec la certitude qu’elle vient enfin de se débarrasser de celui qui la harcèle depuis toujours. Pourtant, après s’être extirpé du piège où il était enfermé, Michael Myers recommence son bain de sang rituel…

S’il se distingue par une brutalité graphique réjouissante et une mise en scène inspirée, cet opus de transition n’est rien de plus qu’un gros slasher bourrin où les exécutions, hautement outrancières, masquent un trop-plein de personnages et d’histoires secondaires (même si l’hystérie collective à l’hôpital dispense une critique opportune de l’auto-justice) prenant le pas sur la vedette emblématique de la série, Jamie Lee Curtis. Avec un récit moins éparpillé, nul doute que l’imagination macabre dont il fait preuve aurait généré encore plus d’angoisse.

⇒ Alors qu’il suit ses aventures depuis 20 ans et se souvient de leur première rencontre au détour du rayon horreur d’un vidéoclub, Ummagumma s’est permis d’écrire une lettre à Michael pour marquer sa onzième apparition !

IMAGE – Ça slash !

Délicieusement plongé dans la pénombre et fuyant la lumière du jour (tout simplement absente), ce transfert UHD Dolby Vision issu d’un DI 4K ne déçoit pas.

Les détails dans les ombres ressortent davantage qu’en HD (les arrière-plans sont mieux dessinés), les noirs s’enfoncent encore plus dans l’écran, les sources lumineuses (notamment les gyrophares et les lampadaires) perforent mieux l’obscurité ambiante et les couleurs, sciemment éteintes hormis les flammes dévorant la maison de Laurie Strode et quelques teintes chaudes automnales, profitent d’une petite bonification de la saturation.

Il est à noter que pour refléter l’esthétique globale du classique de 1978, une fine couche de grain numérique a été ajoutée en post-production.

SON – Allô Ween ? Ici Trouille !

Ne se privant d’aucun excès, cette bande-son Dolby Atmos volontiers agressive prend autant de plaisir à nous en mettre plein les oreilles que le croque-mitaine à tuer les habitants de Haddonfield !

Les dialogues sont d’une parfaite clarté, la dynamique est tonitruante, le positionnement des effets/ambiances est fantastique (l’incendie inaugurale, la cacophonie du milieu hospitalier), la scène surround est très sollicitée, l’espace verticale est régulièrement ébouriffant (les grincements du plancher, les pas sur le toit d’une voiture), le score réorchestré par Big John en personne résonne sur tous les canaux et les basses sont généreusement profondes (les flammes rugissantes, les jump scares, les coups de feu).

Même si elle assène quelques violentes bourrades et reste solide à son niveau, la VF n’insuffle pas autant de vie aux images.

CONCLUSION – Le mal meurt cette nuit ?

En attendant la fin (?) d’Halloween, ce 4K Ultra HD est bien armé pour chasser l’increvable Michael Myers qui, derrière son imposante stature et son masque blanchâtre inexpressif, n’est pas prêt de se laisser tuer !

Note artistique
6.5
Qualité vidéo
9
Qualité audio
10
0
Halloween Kills

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x