4K Ultra HD – Édition UK – 88 Films – 94 min (Hong Kong Cut) / 94 min (International Cut) / 97 min (Japanese Cut) – 05 décembre 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Cantonais Dolby Atmos (HK Cut / JP Cut)
• Cantonais DTS-HD MA 2.0 Mono Remastered (HK Cut / JP Cut)
• Anglais DTS-HD MA 2.0 Mono Hybrid Dub
• Anglais DTS 5.1  2002 Remixed (HK Cut)

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – L’avocat adepte du kung-fu

Jackie Lung est un juriste qui défend les intérêts d’une usine de produits chimiques hongkongaises. Mais lorsqu’il tombe amoureux d’une ravissante femme qui veut faire fermer l’usine pour cause de pollution, Jackie se retrouve en plein conflit d’intérêt et demande l’aide de ses deux compères afin de découvrir les réelles intentions des dirigeants de la fabrique.

Extrêmement généreuse dans tout ce qu’elle entreprend, cette comédie d’action farfelue qui file à vitesse grand V compose la recette typique de la grande époque hongkongaise où l’humour débile (mais drôlement efficace) était entrecoupé de combats hargneux (aux chorégraphies folles). Une œuvre culte toujours aussi réjouissante.

IMAGE – Il est frais mon poisson !

S’il peut lui arriver de laisser poindre un léger bruit de chrominance, une broutille au vu de l’importante structure granuleuse que l’encodage gère très proprement, ce transfert UHD Dolby Vision issu d’une récente restauration 4K démolit sans forcer toutes les précédentes éditions vidéo.

D’une netteté et d’une stabilité à toute épreuve, ces images filmiques à souhait (cf. l’affinement du grain 35 mm) exposent un magnifique rendu 80’s qui impressionne durablement. Étonnamment pointues (pour la première fois, la doublure cascade de Jackie Chan se voit !) et rigoureusement définies, elles profitent d’un accroissement des détails à un niveau assez stupéfiant (les blessures, les décorations d’intérieur).

Et tout aussi renversants, la palette colorimétrique se trouve radicalement rehaussée (des primaires vivifiées et une carnation réchauffée), les contrastes siègent à un niveau qu’ils n’avaient jamais atteint par le passé (des blancs plus purs et des noirs plus denses sans aucun signe d’écrasement) et la luminosité frappe par sa brillance franchement accrue (les reflets sur l’eau, la lumière du jour, les néons dans la nuit).

SON – Du baratin et des coups

Libérée des « contraintes » du mono, la bande-son Dolby Atmos déploie une spatialisation copieuse où les effets (des portes qui se ferment, de l’eau qui éclabousse), les ambiances (la « vie » au tribunal) et la musique s’invitent très régulièrement à l’arrière (échanges de coups compris) tout en prenant de la hauteur de-ci de-là (l’écho dans l’appartement vide de Luke Wong Fei-hung, les cigales). Un peu artificielle parfois mais continuant de prioriser les dialogues, d’une constante clarté, elle étend réellement le spectacle en y associant une ampleur (dynamique bien ouverte et basses pertinentes) auparavant « pleutre ».

Plus fidèle, la version cantonaise monophonique est aussi limpide que parfaitement équilibrée.

CONCLUSION – Au revoir le trio magnifique !

Dernier tour de piste (ensemble) pour les trois « frères » de l’opéra de Pékin (Jackie Chan, Sammo Hung et Yuen Biao), alors au sommet de leur art, Dragons Forever nous arrive au sein d’une édition 4K Ultra HD « deluxe » où l’intérêt des suppléments (fournis) n’a d’égal que la supériorité des prestations A/V (le duo Dolby). Une grosse baffe en pleine face !

Note artistique
8.5
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
9
0
Dragons Forever

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x