4K Ultra HD – Édition FR – Universal Pictures – 105 min – 23 janvier 2019

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.35

Bande-son
• Anglais DTS:X
• Français DTS 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Prenez votre envol !

Voilà maintenant cinq ans que les Vikings ont apprivoisé les dragons. Fils du chef du clan, le jeune Harold n’aime rien tant que chevaucher dans les airs sur le dos de son inséparable compagnon, le dragon Krokmou. Il va lui falloir mettre la pédale douce car son père juge qu’il est temps de prendre sa retraite et de nommer son fils à sa succession.

En tout point supérieure au premier opus, cette séquelle qui perpétue son esprit et enrichit considérablement son background s’attaque à de beaux thèmes universels comme le passage à l’âge adulte, l’héritage familial, le courage, la solidarité et l’amitié.

Récit initiatique au souffle épique stupéfiant, il revêt un scénario à la noirceur étonnante, des personnages (qui ont bien grandi) attachants, une direction artistique somptueuse, des scènes de voltige impressionnantes et une animation bluffante, et cueille l’émotion lors de passages très touchants.

En somme, ce deuxième envol est à Dragons ce que Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque était à La Guerre des étoiles… Une suite qui frappe très fort !

IMAGE – Le feu et la glace

Puisque la mollesse compressive de son aîné est de l’histoire ancienne (cf. le test du premier volet), cet excellent transfert UHD HDR10 peut s’enflammer devant la splendeur des images qu’il restitue.

La définition gagne en clarté (les arrière-plans), les textures quelque peu en complexité (la cuirasse des dragons, l’armure d’Harold, la barbe de Stoïk la Brute), la palette colorimétrique en richesse (les couleurs vives des créatures ailées), les contrastes en précision (c’est saisissant lorsque les dragons allument dans leur bouche des flammes pour éclairer une grotte plongée dans la pénombre) et les sources lumineuses en brillance (l’épée de feu, le soleil, les reflets sur la glace).

Et si l’infime présence d’aliasing peut occasionner de petites turbulences, ce n’est pas ce léger artefact qui va empêcher ce disque de s’envoler vers un ravissement permanent pour les yeux !

SON – Harold, je suis ta mère !

La VO a certes plus de coffre (même si le canal LFE a de la réticence à plonger dans les profondeurs du bas du spectre) et de subtilité multicanale mais la VF non HD reste d’un très haut niveau. Que vous sélectionniez l’une ou l’autre, vous profiterez toujours d’un mixage harmonieux entre l’intégration des voix et des ambiances, d’une spatialisation sophistiquée, d’effets immersifs et localisés ne laissant aucun répit aux diverses enceintes (la présence aérienne des dragons en DTS:X), d’une utilisation généreuse des surrounds (particulièrement lors de la dernière demi-heure), d’une ouverture musicale certaine et d’une dynamique énergique. Un plaisir auditif constant !

CONCLUSION – Le cœur d’un chef et l’âme d’un dragon

Plus épique, dense et humaine que sa prédécesseur, cette aventure qui pète le feu en 4K Ultra HD est un émerveillement de tous les instants !

Note artistique
9
Qualité vidéo
9
Qualité audio
9
0
Dragons 2

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x