4K Ultra HD – Édition US – Lionsgate Films – 98 min – 10 septembre 2019

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.35

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Capitalisme du sang

Un mystérieux fléau s’est abattu sur la Terre, transformant la majorité de la population mondiale en vampires. Les humains ne sont plus qu’une petite minorité, entretenue uniquement pour nourrir l’espèce dominante. Edward Dalton est un vampire qui décide de sauver les derniers spécimens d’hommes en rejoignant la résistance. Il va se retrouver au centre d’un affrontement absolu dont l’enjeu décidera de l’avenir des deux espèces…

Mis en scène par des artisans visiblement amoureux du genre, Daybreakers est un film fantastique rythmé, gore et inventif qui n’est pas sans rappeler les séries B des années 90.

L’univers présenté est très riche (un futur contrôlé par les suceurs de sang), le mythe des vampires est revisité avec sincérité et grande originalité (les dégénérés), le scénario est dense, les interprétations sont de qualité, les SFX sont convaincants et les scènes d’action, aussi percutantes que sanglantes (le final notamment), sont maîtrisées.

Et même s’il est malheureusement trop court pour développer le tout convenablement, les amateurs du genre et les fans de « vrais » vampires devraient s’y retrouver.

IMAGE – L’Ombre du vampire

Fortement stylisées, les images désaturées de l’œuvre profitent pleinement du WCG et du HDR.

Les noirs sont d’une profondeur abyssale, les contrastes sont plus soutenus, la palette colorimétrique aux teintes encore plus froides est rigoureusement retranscrite et les sources lumineuses s’exposent avec plus de vie (la lumière du jour, les éclairages intérieurs, les flammes, les gyrophares).

Mais si le léger grain est aujourd’hui plus homogène, les détails sont moins poussés que sur le Blu-ray (!), ce qui a pour conséquence de « vieillir » l’aspect de la (belle) photographie.

SON – Entretien avec un vampire

Misant autant sur les effets/ambiances spatialisés avec générosité (l’activité surround est excellente) que sur les dialogues toujours audibles, ce mixage Dolby Atmos immersif et énergique (la dynamique a du punch et les basses sont omniprésentes) offre qui plus est une activité verticale loin d’être anodine (des coups de feu, des explosions, des chauve-souris et des voix).

CONCLUSION – Guide de survie parmi les vampires

En tant qu’humain luttant pour sa survie, il se pourrait bien que le présent 4K Ultra HD soit l’antidote au virus venu de la chauve-souris !

Note artistique
7
Qualité vidéo
7.5
Qualité audio
9
0
Daybreakers

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x