4K Ultra HD – Édition DE – Warner Bros. – 104 min – 13 janvier 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français (parisien) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – La dernière chevauchée du cow-boy

Une ancienne star de rodéo, devenu éleveur de chevaux, accepte la mission que lui confie l’un de ses anciens patrons : partir au Mexique pour ramener son jeune fils, qui vit avec sa mère alcoolique.

Tendre et touchant, ce road-movie sentimental (le vieux loup solitaire n’a plus besoin de dégainer la violence) qui a des allures de film-testament parle de rédemption et de transmission avec une désarçonnante douceur. Et s’il s’agit d’un Eastwood mineur (sa 39e réalisation quand même !), cette balade mexicaine qui peut accuser le poids des années n’en reste pas moins une œuvre précieuse où les bons sentiments s’accompagnent de péripéties décontractées.

IMAGE – Sur les routes du Mexique

Provenant d’un DI 2K, ce transfert UHD HDR10 immaculé va étonnamment plus loin que son homologue HD.

Les paysages arides du Nouveau-Mexique sont beaucoup plus détaillés, les tons ocre de la photographie sont subtilement renforcés (on y gagne en chaleur), les séquences faiblement éclairées tirent parti d’une bien meilleure lisibilité (la petite chapelle de nuit) et les canyons ensoleillés profitent d’une plus forte luminosité.

SON – Le chant du coq

Discrète mais non moins active lorsque la météo où l’action entrent en scène, cette bande-son qui bénéficie d’une solide partition signée Mark Mancina fait montre d’une activité multicanale (quelques ambiances atmosphériques) en corrélation avec son propos… C’est à dire sobre puisque ce sont les conversations, parfois au coin du feu, qui guident la narration.

Moins ouverte à l’arrière mais doté d’un bon doublage, la VFF ne démérite franchement pas.

CONCLUSION – On remonte en selle ?

Loin d’être en petite forme, ce 4K Ultra HD en quête de rédemption nous invite à un voyage inattendu (adapté d’un roman de N. Richard Nash) aux côtés d’un Clint au crépuscule !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
9
Qualité audio
8.5
0
Cry Macho

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x