4K Ultra HD – Édition FR – Paramount Pictures – 85 min – 20 février 2018

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 1.78

Bande-son
• Anglais Dolby TrueHD 5.1
• Français Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Surprise monstre !

New York. Une quarantaine de ses amis et relations ont organisé chez Rob une fête en l’honneur de son départ pour le Japon. Parmi eux, Hub, vidéaste d’un soir, chargé d’immortaliser l’événement. La « party » bat son plein lorsqu’une violente secousse ébranle soudain l’immeuble. Les invités se précipitent dans la rue où une foule inquiète s’est rassemblée en quelques instants. Une ombre immense se profile dans le ciel, un grondement sourd se fait entendre… et la tête de la Statue de la Liberté s’effondre brutalement sur la chaussée. L’attaque du siècle vient de commencer. Au petit matin, Manhattan ne sera plus qu’un champ de ruines…

D’un réalisme saisissant avec ses mouvements de panique, sa violence extrême et ses visions d’horreur à hauteur d’hommes, ce film fantastique nous plonge dans les méandres d’une catastrophe angoissante (le traumatisme que ressent les victimes évoque la tragédie du 11 septembre) et revitalise avec brio le monster movie. Définitivement captivant et ne laissant aucune minute de répit aux spectateurs (cardiaques, abstenez-vous !), Cloverfield est l’œuvre définitive du genre found footage.

IMAGE – Caméra au poing

Captées en caméra DV 1080p et en vision subjective, les images de ce transfert UHD Dolby Vision vont (étonnamment) beaucoup plus loin que celles de son homologue HD.

Malgré des dégradations volontaires dues au style amateur recherché (instabilité du cadre, mises au point incertaines, grain variable, etc.), la compression plus solide (les fourmillements ont disparu), le piqué plus ciselé (cf. les innombrables débris) et les couleurs plus éclatantes (c’est notable du côté des rouges) donnent une matière nouvelle au cadre.

Se déroulant qui plus est quasi-intégralement de nuit, le film trouve avec la technologie HDR un allié de poids. De fait, la gestion sensiblement améliorée des contrastes (les tunnels du métro sont plus lisibles) et le coup de boost apporté aux sources lumineuses (l’éclairage urbain, les explosions) font des merveilles.

SON – Plonger dans le chaos

Des effets spatialisés avec rage, des basses cataclysmiques et un dynamisme monstrueux pour un déchaînement sonore à l’enveloppement maximal. Malgré l’absence regrettable d’un mixage Atmos, on s’y croirait !

Moins puissante et élargie, la VF reste tout de même épuisante (dans le bon sens).

CONCLUSION – L’art de garder un secret

Faisant beaucoup plus de ravages en 4K Ultra HD, la créature va semer un incroyable chaos dans votre salon ou  pièce HC !

Note artistique
9
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
9.5
0
Cloverfield

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
KillerSe7ven
Administrateur
KillerSe7ven(@arthur-cossin)
4 mois il y a

J’ai adoré Cloverfield à l’époque au cinéma même si je pense qu’il aurait être encore plus puissant si l’on n’avait pas vu la créature en entier. Les trois premiers quarts sont un régal avec des plans suggestifs à la croisée de l’horreur et de godzilla dont on aperçoit que des bribes malgré son immensité. Le final est plus convenu. Allez je vais me le remater sur mon vidéoprojecteur 4K tiens.

Dernière édition le 4 mois il y a par KillerSe7ven
Ummagumma
Éditeur
Ummagumma(@guillaume-cossin)
4 mois il y a
Répondr à  KillerSe7ven

Je m’étais pris une sacrée claque à l’époque au ciné : 2008 ça remonte !

KillerSe7ven
Administrateur
KillerSe7ven(@arthur-cossin)
4 mois il y a
Répondr à  Ummagumma

Sapristi j’avais à peine le BAC. 😱

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x