Premier long métrage de la serbe Milica Tomović, Celts (Kelti) était présenté au Brussels International Film Festival. Portrait de l’époque post URSS du début des années 1990, le film dégage un parfum de nostalgie. Tout commence lors d’une soirée montrée sous deux angles différents : celui des enfants qui fêtent l’anniversaire d’un des leurs et celui des parents qui échangent autour d’un verre dans la cuisine lors de retrouvailles mouvementées. Deux mondes, deux ambiances !

Un huit-clos social intimiste

On retrouve plusieurs figures narratives, du jeune punk révolutionnaire, idéaliste fraichement converti au professeur d’anglais et au dramaturge issu de la bourgeoisie. Tous vont échanger, tantôt avec complicité, tantôt sur lit de rivalité et d’adultère. Kelti embrasse toutes les générations dans cette même maison d’un autre temps. Conçu comme un miroir des souvenirs de la réalisatrice, le film est une fenêtre sur le passé. Milica Tomović s’est inspirée de son propre vécu et de ses souvenirs d’enfance. Tout est filmé à l’épaule avec de subtils mouvements de caméra qui permettent de glisser d’une pièce à l’autre, de l’univers des enfants à celui des parents, chacun étant parfaitement hermétique, alors que tous participent pourtant à la même fête.

Previous
Next

La réalisatrice confiait s’être inspirée de ses photographies personnelles, ce qui se ressent sans doute dans l’authenticité des scènes jusqu’au grain de la photographie qui rappelle l’argentique. Unité de temps et de lieu participent ici à la fidélité et l’intimité du portrait familial dressé par la réalisatrice. Lors d’une interview donnée lors de la Berlinade de 2021, Milica rappelait son intention narrative originale : « L’idée était de traiter simultanément de mon enfance et de ma vie adulte en les enfermant dans une même maison et dans une journée ». Un pari plutôt réussi malgré un dernier tiers qui aurait peut-être gagné à faire preuve de davantage d’enjeux narratifs. Quand bien même, il s’agit d’un premier long métrage prometteur pour l’avenir de cette jeune réalisatrice serbe qu’on ne manquera pas de suivre lors de prochains festivals.

Critique JV / ciné. Toujours prompt à mener des interviews à la volée lors de salons ! N'hésitez pas à me contacter en consultant mon profil.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x