Blu-ray – Édition US (région A) – RLJ Entertainment – 104 min – 19 mai 2020

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 2.35

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Les cartes postales de la mort

Un inspecteur de New York enquête sur une série de meurtres atroces touchant des couples européens. Le meurtrier envoie des cartes postales aléatoirement à des journalistes locaux, chacune annonçant le prochain crime.

Classique mais efficace, ce polar noir adapté du roman à suspense homonyme de l’américain James Patterson respecte à la lettre les codes du genre. La mise en scène est carrée, l’enquête captive (les rebondissements ne manquent pas) et les acteurs sont dans le ton. À travers l’Europe, le détective Jacob Kanon va-t-il trouver les réponses dont il a besoin pour résoudre l’assassinat de sa fille ?

IMAGE – Voyage en Europe

Très cinématographique dans son rendu, captation argentique oblige, l’image se voit gratifiée d’un transfert HD solide même s’il peut arriver à la compression de faiblir par endroits (notamment en basse lumière).

La définition se montre assurée, le cadre fourmille de détails (les plans larges sont superbes), les couleurs légèrement réduites sont en adéquation avec l’atmosphère froide qui se dégage et les contrastes sont parfaitement maîtrisés.

SON – Abyssus Abyssum Invocat

Axé sur les dialogues (toujours clairs) mais non dépourvu d’ambiances multicanales (parfois même bondées à l’arrière), ce mixage DTS-HD MA 5.1 plus subtil qu’il n’y paraît de prime abord use d’une spatialisation adaptée aux lieux visités (cf. les échos lors du climax enneigé). Et si le canal LFE s’avère être plutôt discret, ce n’est pas le cas du score qui sait se faire entendre.

CONCLUSION – Le meurtre comme œuvre d’art

Connaisseurs ou non des œuvres citées, il vous sera possible « d’apprécier » l’art macabre du tueur grâce à ce Blu-ray techniquement aguerri !

Note artistique
7
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8.5
0
Bons baisers du tueur

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x