Provenance : France | Éditeur : Warner Bros. | Date de sortie : 20 septembre 2023

Format vidéo
2160p24 – Ratio 1.85
HDR10 / BT.2020 – Encodage HEVC
Master intermédiaire 4K

Bande-son
Anglais DTS-HD MA 5.1
Anglais DTS-HD MA 2.0
Français Dolby Digital 2.0

Sous-titres
Anglais
Français

Batman contre le fantôme masqué
4.5/5

Artistique : 9 | Vidéo : 9 | Audio : 9

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Sony Bravia XR-65A95L (Professionnel HDR)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar Max (DTS Neural:X), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - Citizen Wayne

Un parrain de la pègre est assassiné par un homme en cape noire. Le nouveau procureur Arthur Reeves accuse Batman. Désormais traqué, Batman enquête pour retrouver le véritable meurtrier. Mais dans le même temps, Bruce Wayne retrouve aussi une ancienne petite-amie, Andréa Beaumont, dont le père fut autrefois mêlé aux affaires des gangsters tués…

S’inscrivant dans l’héritage du Caped Crusader, ce film noir rondement mené faisant partie intégrante de Batman, la série animée est une histoire originale qui explore, non sans une touche de romantisme, le passé de son héros sombre et torturé dans une inoubliable Gotham City baroque. Le lore est respecté, la mise en scène dynamique, les scènes d’action haletantes, l’antagoniste charismatique en diable (le pendant ultra-violent du Dark Knight) et les enjeux dramatiques particulièrement forts. En résumé, le mètre étalon dans le domaine des animés Batman.

« La vengeance empoisonne le cœur, Bruce. »

IMAGE - Bas les masques

Restaurée en 4K depuis un nouveau scan des négatifs originaux, l’image ténébreuse est autrement plus robuste et délicate que celle du Blu-ray de 2018 (non joint à la présente édition) en plus de respecter le ratio 1.85 (en lieu et place du précédent format 1.78). Avec un bitrate moyen de 50 Mb/s, la compression ne faillit pas.

Le grain argentique à la densité palpable fait son grand retour, la copie a été consciencieusement nettoyée jusqu’à conserver les rares débris intrinsèques aux celluloïds d’époque et la définition, même si variable d’un plan à l’autre (une faiblesse inhérente à la source), affiche une fermeté accrue avec des détails autrement plus révélateurs (le DNR ayant fait beaucoup de dégâts par le passé).

Le WCG se remarque rapidement avec ses teintes à la flamboyance toute autre (les lèvres rouges d’Andrea Beaumont, les cheveux verts du Joker) et le HDR, bien aidé par des contrastes réajustés avec le plus grand soin, accorde de la fermeté aux scènes nocturnes et de l’éclat aux différents éclairages (les déflagrations, le projecteur de l’hélicoptère). La luminance moyenne a été mesurée à 240 cd/m² et le pic lumineux à 1663 nits.

Batman contre le fantôme masqué

SON - Goodbye my lover 🎶

Issu du puissant mixage stéréo d’époque (disponible au format DTS-HD MA 2.0 si vous voulez revivre l’expérience de la salle de 1993), le remix 5.1 exclusif à la VO fait des merveilles puisque venant renforcer l’expérience acoustique sans trahison aucune.

L’ampleur y est accentuée, la spatialisation régulièrement invitée à l’arrière pour les effets (les coups de feu, les passages d’hélicoptère) et/ou ambiances (notamment la pluie sous l’orage), les dialogues distincts (avec les voix de Kevin Conroy et Mark Hamill) et le canal LFE vigoureux (les explosions). Quant à l’émouvante composition de Shirley Walker, dont la mémorable déclinaison du thème de Danny Elfman est à ce jour inégalée, elle enveloppe l’auditoire dans une sphère mélodique élargie.

Plus resserrée et effacée, la petite VF (qui retrouve pour l’occasion Richard Darbois et Pierre Hatet) limitée à du Dolby Digital 2.0 fait de son mieux (une belle clarté générale) mais souffre malgré tout d’un doublage trop proéminent au détriment de plusieurs bruitages.

CONCLUSION - The Caped Crusader

Pour son 30e anniversaire, l’emblématique animé de Bruce Timm et Eric Radomski profite d’une modernisation bienvenue sur support 4K Ultra HD de par des prestations A/V thaumaturges profondément respectueuses du matériel source. Si vous marchez au bord de l’abysse, faites attention de ne jamais y tomber !

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x