4K Ultra HD – Édition US – Warner Bros. – 64 min – 09 novembre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 1.78

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français (parisien) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – I’m Batman

Les difficiles premiers pas du jeune Bruce Wayne en tant que Batman. Combattant la pègre et la corruption, il ne dispose d’aucun allié. Mais un jeune policier idéaliste vient d’arriver à Gotham City : James Gordon.

Sympathique adaptation du chef-d’œuvre de Frank Miller et David Mazzucchelli, Batman: Year One nous narre les débuts de l’homme chauve-souris et de James Gordon non sans une approche plus adulte du mythe qui ne s’interdit aucun accès de violence. Et si le graphisme, très réussi, évoque les pages du comics, la narration, trop dégraissée, manque terriblement de développement.

IMAGE – Bienvenue dans la ville du pêché !

Si la mise à niveau n’est pas ultra-significative, le présent transfert UHD HDR10 a pourtant plus d’un atout sous sa cape !.. Le plus important étant l’amélioration considérable de la compression qui se débarrasse (à 95%) de l’endémique colour banding du Blu-ray. Mais côté définition, hormis de rares détails plus fins, l’amélioration est à peine perceptible.

Volontairement très sombres et dotées d’une palette colorimétrique modeste, les images sont mieux contrastées (les scènes à faible luminosité sont à présent plongées dans les ténèbres) et les teintes plus riches dès que les primaires sortent de leur trou (le « Quartier Rouge », les flammes lors de l’intervention du SWAT, le repas de Carmine Falcone). Néanmoins, à quelques enseignes lumineuses près, les éclairages ne sont que rarement plus vifs.

SON – L’appel de la chauvesouris

Puissante et bien répartie, la VO encodée en DTS-HD MA 5.1 nous plonge dans les entrailles de Gotham City grâce à une belle sollicitation de la scène arrière (le monorail, les sirènes de Police, la pluie, les ambiances de la rue, l’attaque des chiroptères). Pour le reste, l’ampleur est de sortie (les explosions) et les dialogues ne manquent pas de clarté.

Moins précise, plus grande compression oblige, la VF n’en reste pas moins suffisamment spatialisée et bien doublée. Dans les deux cas, le canal LFE est un peu limité.

CONCLUSION – Inspirer la peur

En phase d’apprentissage, le Bat de Gotham peut compter sur le présent 4K Ultra HD (plus robuste que son homologue HD) pour l’aider dans son nouveau rôle de vigilante !

Note artistique
7
Qualité vidéo
7.5
Qualité audio
8
0
Batman: Les Origines

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x