Blu-ray – Édition FR – Rimini Éditions – 107 min – 23 septembre 2022

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 2.0
• Français DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Le Bon Dieu sans confession ?

Alice Spages, 12 ans, vit avec sa mère et sa sœur Karen, à laquelle elle adore faire peur. Karen s’apprête à fêter sa première communion lorsque son corps est retrouvé atrocement mutilé dans l’église. Certains pensent qu’Alice pourrait être à l’origine du meurtre…

Sur fond de foi catholique omniprésente et préfigurant le genre slasher deux ans avant Halloween, ce thriller horrifique des 70’s casse les codes du genre de l’époque et brise l’innocence de l’enfance. L’atmosphère y est malsaine, le récit nihiliste, la violence psychologique poussée, l’interprétation glaçante (l’ambiguë Paula Sheppard) et les meurtres sanglants. Hostile envers l’Église, cette œuvre radicale qui emprunte au giallo italien est éprouvante pour les nerfs.

IMAGE – Bas les masques

Tirée d’un master 2K créé à partir d’une impression 35 mm, l’image poisseuse qui conserve son apparence organique est aussi stable que possible.

Ne laissant apparaître aucune manipulation numérique, elle accepte son âge avec une définition et des contrastes fluctuants. Mais ne vous y trompez pas, la remastérisation reste sérieuse puisque les détails sont très régulièrement denses, la palette colorimétrique richement équilibrée (l’étalonnage jaunâtre de la photographie est respecté) et la profondeur des noirs prononcée. Cependant, une compression un peu plus solide aurait été du pain bénit.

SON – Corps livré, sang versé

Une bande-son monophonique étroite mais dynamique où les effets sonores comme la partition sont d’une grande clarté.

Plus propre et équilibrée (les dialogues), la VO est à privilégier sur la VF qui doit supporter un peu de souffle et un doublage (au demeurant réussi) prenant le dessus sur le reste du mixage.

CONCLUSION – Ne vous retournez pas

Reconnue sur le tard, cette petite pépite horrifique qui tue bien nous arrive pour la toute 1ère fois en Blu-ray en France au sein de la prestigieuse collection angoisse de l’éditeur Rimini Éditions. Inutile donc de vous administrer de l’eau bénite pour vous en prendre aux grenouilles de bénitier et autres traditionalistes cramponnés aux dogmes les plus rigides !

Note artistique
8
Qualité vidéo
7
Qualité audio
7
0
Alice, Sweet Alice

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x