Blu-ray – Édition FR – Spectrum Films – 86 min – 14 janvier 2021

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 2.35

Bande-son
• Cantonais DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – La fraternité à l’épreuve des balles

Jack et Martin font le même métier mais appartiennent à deux gangs rivaux. En concurrence mais loyaux, ils évitent que les trajectoires de leurs balles ne se télescopent. En mission en Thaïlande, les deux hommes sont grièvement blessés et abandonnés à leur sort.

Première production officielle de la Milkyway Image, ce polar opératique post-moderne qui passe du drame humain (le destin tragique de personnages touchés dans leur chair) aux bains de sang (entre mexican-standhoff et gunfights fiévreux) non sans ironie, exhume l’esprit du western spaghetti tout en usant d’artifices de mise en scène étourdissants. Classe, surréaliste et touchant.

IMAGE – Couleurs et ambiance noire

Si l’importante remontée de grain dans la pénombre (l’attaque des voitures) et le manque de finesse dans les détails (légèrement lissés parfois) ne laissent aucun doute quant à l’absence d’une restauration effectuée à partir du négatif original, ce master HD n’en reste pas moins satisfaisant.

L’image est assurément stable, le piqué a sérieusement progressé depuis la précédente copie SD (jamais parue de par chez nous), l’étalonnage des couleurs rend justice à la belle stylisation de la photographie (de l’illustre Cheng Siu-kung), les contrastes sont équilibrés (malgré de rares blancs brûlés), les noirs se plaisent dans l’obscurité et l’encodage, robuste la plupart du temps, suit bien la cadence.

SON – Joue-nous un classique

Une bande-son stéréo propre et « orageuse » où la dynamique, violente à souhait, s’envole dès que l’action se manifeste à l’écran. En dehors de cette singulière caractéristique, elle fait honneur à l’envoûtante musique dispensée avec une belle présence et aux dialogues, particulièrement espacés, lâchés avec une grande clarté.

CONCLUSION – La vengeance inéluctable des porte-flingues

Pour qui veut un heroic bloodshed avec tous les codes du genre, A Hero Never Dies réalisé par l’esthète Johnnie To, alors même que la rétrocession de 1997 venait de s’abattre sur l’ex-colonie britannique, en est un « maître » représentant.

Et pour parfaire cette certitude, surtout qu’il s’agit d’une première en France, l’obtention du présent Blu-ray est une évidence ! En effet, alors qu’elle s’impose comme l’une des plus abouties de son cinéaste, cette œuvre n’avait pas encore eu les honneurs d’une parution sur support physique.

Note artistique
8.5
Qualité vidéo
7.5
Qualité audio
8.5
0
A Hero Never Dies

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x