Blu-ray – Édition FR – Universal Pictures – 94 min – 04 août 2021

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français DTS 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – La vérité est ailleurs

Arthur Bretnik, un détective privé au caractère instable, est embauché pour enquêter dans la ville de Wander sur une mort suspecte. Il va rapidement être convaincu que cette affaire est liée à la mort de sa fille. De plus en plus paranoïaque, la santé mentale d’Arthur est mise à l’épreuve lorsqu’il tente de clarifier les faits de la fiction et de résoudre l’affaire, tout en se demandant s’il est un pion dans un jeu beaucoup plus dangereux.

Bien ficelé et interprété, cet étrange thriller paranoïaque « malmené » par la désorientation de son anti-héros complotiste (plusieurs scènes sont zappées avant d’être révélées de longues minutes après) lève trop rapidement le voile du mystère et abuse d’explications (notamment à la toute fin lors de nombreux rebondissements) là où la frontière entre fantasmes et réalité aurait dû rester. Et c’est bien dommage puisque la bourgade désolée (filmée au Nouveau-Mexique) qui sert de lieu à l’enquête est riche en suspense et en tension…

IMAGE – Wander, la ville « où il ne fait pas bon vivre »

Proche de la perfection, ce transfert HD délivre un très bon rendu respectant les volontés artistiques de l’œuvre.

Captée en numérique, l’image qui est propre et nette s’avère excellente grâce à une définition exemplaire, des détails d’une grande précision (les costumes et les décors), des couleurs naturelles superbes et des contrastes à la belle richesse (cf. la densité des noirs et l’éclat des blancs).

SON – Cohabiter avec le brouillard mental

Si la scène arrière n’est que rarement sollicitée, les effets peu présents et les basses en retrait, le sujet ne s’y prêtant finalement guère, ce mixage à la finesse de tous les instants distribue des ambiances bien réparties, des voix claires et un score ample tout en activant la dynamique (étonnamment puissante) lors des passages les plus « spectaculaires ».

Pour des raisons artistiques évidentes (l’interprétation des acteurs), la VO est à privilégier sur la moins précise et intense VF (même si le doublage français est de qualité).

CONCLUSION – Y a-t-il conspiration ?

Défenseurs d’une théorie du complot, soyez les bienvenus à Wander !.. Et pour ceux ne pouvant se déplacer, le présent Blu-ray est une option à sérieusement considérer.

Note artistique
6
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
8
0
Wander

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x