Blu-ray – Édition FR – Puy du Fou Films – 100 min – 25 mai 2023

Format vidéo
• Résolution : 1080i/50
• Ratio : 2.65

Bande-son
• Français DTS-HD MA 5.1
• Français DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE – La soupe aux Chouans

1793. Voilà trois ans que Charette, ancien officier de la Marine Royale, s’est retiré chez lui en Vendée. Dans le pays, la colère des paysans gronde : ils font appel au jeune retraité pour prendre le commandement de la rébellion. Le combat pour la liberté ne fait que commencer…

La promesse ? Le Braveheart français ! La réalité ? Un nouveau Vercingétorix produit par le Puy du Faux ! Car sans même évoquer le dangereux révisionnisme contre-révolutionnaire de l’Histoire de France (un tract royaliste écrit avec de gros sabots), cette « épopée » au service de la droite identitaire s’érige en de l’anti-cinéma à la vision biaisée.

Pensée au départ comme un docu-fiction à destination de la télé (ça se voit) avant de partir en croisade dans les salles obscures, elle en oublie toute scénographie et se contente d’empiler maladroitement les scènes (avec une voix off tentant de recoller les morceaux et des ellipses en veux-tu en voilà) où le hors-champ est roi (mais que sont devenues les batailles ?) et le souffle épique absent. La mise en scène fait peine à voir (une caméra à l’épaule qui semble perdue), le casting est très inégal (Hugo Becker se la joue Clint Eastwood du pauvre en mode dépressif), les personnages sont délaissés tout du long et seule la reconstitution a du panache. La messe est dite !

IMAGE – Bien triste Vendée

Y avait-il un chef opérateur sur le plateau ? C’est la question que l’on se pose devant cette photographie aussi terne que plate qui évoque la ville de Dunkerque un jour de pluie !

Il n’y a pas de contraste (presque tout est gris), les couleurs sont funestes et la lumière a un mal fou à poindre. Et comme si cela ne suffisait pas, l’encodage du présent transfert HD est boiteux (la pénombre est bardée de color banding).

Fort heureusement, même si le piqué peut varier d’une séquence à l’autre, il reste suffisamment bon pour nous rappeler qu’il s’agit d’un Blu-ray dans le lecteur. Mais au fait, pourquoi un affichage entrelacé (du 1080i/50 en lieu et place du 1080p/24) ?

SON – Une plaie qui est une gloire ?

Méritoire sur toutes les enceintes ou presque (le canal LFE n’a semble-t-il pas rejoint les rangs), la bande-son multicanale fait la part belle à la musique (générique) de Nathan Stornetta, aux bruitages ainsi qu’aux voix (même si parfois indistinctes).

Classique dans sa forme (une scène frontale prioritaire) mais non moins enveloppante avec ses nombreuses ambiances, ce mixage à la dynamique adéquate assure Le Dernier Panache !

CONCLUSION – À l’épreuve des faits…

Face aux « méchants révolutionnaires », les « gentils catholiques monarchistes » menés par le général Charette donnent le bâton pour se faire battre avec cette réécriture réactionnaire de la Révolution française même pas sauvée par sa forme déplorable… Et ce n’est pas l’édition Blu-ray, peu glorieuse visuellement parlante, qui pourrait dire le contraire !

Note artistique
2
Qualité vidéo
5
Qualité audio
8
0
Vaincre ou mourir

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
KillerSe7ven
Administrateur
11 mois

J’imagine Philippe de Villiers prêt à faire se faire hara-kiri après avoir lu ton article. ^^

Florian
Florian
8 mois

On sent le partie pris politique dans cette critique. Pour l’objectivité, on repassera…
On attends avec impatience la critique de Barbie.

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x