Blu-ray – Édition FR – Warner Bros. – 128 min – 05 mai 2021

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation.

ŒUVRE – C’est qui le tueur ?

Deke, shérif adjoint du comté de Kern, victime récemment d’un burn-out, doit faire équipe avec le détective du LASD, Baxter, afin de retrouver un tueur en série. Deke est aussi intuitif que rebelle à l’autorité, l’inverse de Baxter. Parallèlement à l’enquête, le shérif adjoint voit resurgir un sombre secret de son passé…

Auréolé d’un étonnant brelan d’acteurs, Une affaire de détails ravive avec savoir-faire le thriller néo-noir des 90’s (coucou Seven). L’enquête happe, l’ambiance est sinistre à souhait, l’interprétation est impeccable, la mise en scène est bien pensée et les relations humaines mises en avant. Une valeur sûre.

IMAGE – Le glauque qui donne du style !

Captée en 8K et tirant profit d’un DI 4K, l’image du présent Blu-ray ne souffre d’aucune critique et n’a de cesse de magnifier la photo crépusculaire de l’œuvre.

Plongée dans l’obscurité, elle arrive à rester lisible tout du long. La compression ne baisse jamais les bras, les détails dans les ombres sont excellents, la définition fait honneur au support, les couleurs volontairement affadies sont éminemment raffinées et les contrastes sont attrayants. Que c’est beau !

SON – Les bruits de Los Angeles

Une atmosphère lourde et pesante que l’immersive bande-son construit avec un équilibre fort maîtrisé.

Les voix sont claires, la dynamique est confortable, les effets sont parfaitement spatialisés (cf. l’usage éclairé de la scène arrière), la partition originale jouit d’une présence forte et le canal LFE met la pression lors des passages les plus viscéraux.

Même si soignée (le doublage est vraiment très bon), la petite VF manque de mordant en face de la VO.

CONCLUSION – Les manipulations d’un suspect

Malgré l’absence regrettable d’une édition 4K Ultra HD et d’une bande-son Dolby Atmos (le mixage d’origine), il serait dommage de se priver de cette édition inattaquable techniquement qui taquine une horrible affaire de meurtres !

Note artistique
8
Qualité vidéo
10
Qualité audio
10
0
Une affaire de détails

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x