SVOD – Plateforme FR – Netflix – 90 min – 1er octobre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, les tests SVOD sont réalisés avec le débit minimum requis sur chaque plateforme. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de la source testée.

Previous
Next

ŒUVRE – 911, j’écoute !

Relégué au centre d’appels d’urgence, un flic torturé tente de secourir une interlocutrice en danger lors d’une journée éprouvante où s’enchaînent les révélations.

Remake fidèle du film suédois Den skyldige de Gustav Möller, ce huis-clos téléphonique qui repose sur le hors-champ est aussi prenant qu’efficace. La tension est maintenue tout du long, l’intrigue est riche en rebondissements et le casting (vocal compris) comme la réalisation maîtrisés. Peut-être pas aussi redoutable que son modèle (mais avec un certain savoir-faire hollywoodien en plus), cette nouvelle itération n’en reste pas moins haletante.

IMAGE – Los Angeles brûle

D’une propreté somme toute clinique, ce transfert UHD Dolby Vision bénéficie d’excellents détails (les traits du visage), de textures palpables (les bureaux du centre d’appels d’urgence), d’une palette colorimétrique sobre qui laisse néanmoins poindre de-ci de-là quelques teintes vibrantes (cf. l’avertisseur d’appel rouge), de contrastes particulièrement denses (fort heureusement au vu de la pénombre qui recouvre la seconde salle) et d’éclairages extrêmement brillants (les écrans de contrôle, les lampes).

SON – Le drame du répondeur

Puisque le monde extérieur n’existe que par le truchement du téléphone, le sound design se devait d’être « parlant »… Et c’est le cas, allant même jusqu’à spatialiser à l’arrière le trafic routier !

L’espace sonore est ainsi utilisé dans son intégralité pour nous plonger, nous autres spectateurs, à la sortie du combiné aux côtés de Joe Baylor. Les voix sont claires (c’est mieux pour suivre l’action), la circulation des effets franche, les ambiances de la rue et/ou des locaux réalistes, le score anxiogène et les basses pesantes.

D’une redoutable efficacité, cette bande-son se doit d’être « vécue » en VO… Non pas pour l’Atmos, même si la composante aérienne se fait entendre lors des passages clés (à commencer par le survol des hélicoptères lors de l’ouverture), mais pour le one-man-show de Jake Gyllenhaal.

CONCLUSION – Le suspense est au bout du fil ?

Si elle n’apporte finalement rien par rapport à l’original, hormis l’interprétation de haut niveau de son acteur vedette, cette version made in USA de The Guilty demeure un redoutable thriller à huis-clos dont les qualités techniques impressionnent sur Netflix. Ne raccrochez pas !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
9.5
0
The Guilty (2021)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x