4K Ultra HD – Édition DE – Capelight Pictures – 83 min – 30 avril 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10+ et Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Allemand DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Allemand

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Cauchemar à 20 000 pieds

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, une jeune mécanicienne voyageant avec des documents top secrets sur un bombardier B-17 rencontre une présence maléfique en plein vol…

Série B pulp qui en a dans sa carlingue, ce monster movie aux accents féministes, où Chloë Grace Moretz endosse très bien l’uniforme de l’héroïne badass, est un huis clos aérien (sur fond de guerre) foutrement bien mené qui débute comme un drame épuré avant de se transformer en un film d’action méchamment décomplexé (et avouons-le totalement improbable) à l’énergie folle. Si vous êtes d’humeur, le voyage ne vous décevra pas !

IMAGE – Avaries mécaniques

Visiblement supérieur au Blu-ray, ce transfert UHD livré avec les trois formats HDR (HDR10, HDR10+ et Dolby Vision) s’offre une tout autre pêche lumineuse (si les lieux le permettent) et bénéficie de nombreux détails dans les hautes lumières (comme lorsque le ciel nocturne est éclairci par le flash de la foudre), mieux écrêtées.

Et s’il apparaît que le piqué, généralement redoutable, ne diffère que légèrement de son homologue HD, DI 2K oblige, le disque manie mieux le mauvais éclairage de la minuscule capsule (lors de la première partie donc) grâce à des contrastes améliorés (il y fait plus sombre qu’en SDR) et fiabilise l’intensité de ses couleurs (moins ternes et plus chaleureuses).

SON – Dans le ciel, personne ne vous entendra crier

Rythmée par un excellent score électro à la John Carpenter lourdement chargé en basses, ce mixage qui a « la tête dans les nuages » ne lésine par sur les moyens pour nous embarquer à bord du mythique bombardier B-17… Aussi appelé la forteresse volante !

Les apparitions de la créature à grandes oreilles fait s’envoler la dynamique, les effets (le cliquetis des pièces métalliques, la présence de l’intrus) comme les ambiances (le grondement du tonnerre) sont très efficacement spatialisés (les déplacements des avions de chasse japonais), les dialogues (en face-à-face ou par casques radio) ne manquent pas de clarté et le canal LFE prend pleinement part à l’action (cf. le souffle d’une explosion salvatrice).

Au vu de l’endroit où est installé Maude Garrett, à savoir la tourelle ventrale de l’appareil, une bande-son 3D n’aurait pas été de trop.

CONCLUSION – Les Gremlins aiment les « Kiwis » !

Gremlin Airline et sa « meute de loups » vous souhaitent la bienvenue à bord… Et pour mieux profiter de ce vol mouvementé, nous vous conseillons de vous munir du présent Ultra HD Blu-ray !

Note artistique
7
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
9.5
0
Shadow in the Cloud

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x