Provenance : France | Éditeur : Disney | Date de sortie : 07 avril 2023

Format vidéo
2160p24 – Ratio 2.39
HDR10 / BT.2020 – Encodage HEVC
Master intermédiaire 2K

Bande-son
Anglais Dolby Atmos
Français Dolby Digital Plus 7.1

Sous-titres
Anglais
Français

Pirates des Caraïbes - La Saga
2.5/5

Artistique : 7.5 | Vidéo : 4.5 | Audio : 7.5

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Philips 65OLED908 (HDR Filmmaker Mode)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar (Dolby Atmos | Dolby Surround), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - La proue et le poulpe

Le pirate Jack Sparrow est confronté à son passé. Treize ans auparavant, il signait un pacte avec Davey Jones, le maléfique maître des sept mers. En échange de son âme, ce dernier lui promettait le commandement du mythique Black Pearl… Aujourd’hui, il vient récupérer sa dette.

Malgré une spontanéité moindre et un scénario qui charge la barque en multipliant les pistes narratives jusqu’à plus soif, les mésaventures de l’excentrique Jack Sparrow (à la proue, Johnny Depp est au meilleur de sa forme) se poursuivent dans ce blockbuster assurément grisant (il navigue toutes voiles dehors sans discontinuer) rempli d’actions, d’humour et de péripéties. À vos chaloupes camarades !

IMAGE - Le rhum de l'océan

De mise sur le 1er opus, la malédiction « disneyenne » se prolonge avec ce transfert UHD HDR10 loin d’être de première fraîcheur puisque tiré du même master que celui exploité sur Disney+ (et donc réalisé précipitamment pour le lancement de la plateforme)… C’est bien simple, le rendu visuel du Blu-ray est autrement plus agréable !

La clarté de l’image n’est en rien améliorée, les sources lumineuses étant à présent bien plus sombres (le soleil des Caraïbes n’est plus que l’ombre de lui-même et seuls les nuages sont mieux modelés), le spectre colorimétrique a perdu de son enchantement car rendu fade par un voile sépia venant diminuer les primaires et les détails, régulièrement accentués par un renforcement des contours évident, sont amoindris par l’usage d’un DNR venant gommer une grosse partie du grain argentique (qui devrait pourtant être très présent s’agissant d’une captation Super 35).

Néanmoins, à la différence du « glorieux » rendu de son aîné, l’edge enhancement y est moins grossier et le grain pas totalement figé. De fait, elle est plus potable en mouvement.

Pirates des Caraïbes: Le Secret du coffre maudit

SON - Will, je suis ton père

Manquant encore d’agressivité (la dynamique et les basses partent timidement à l’abordage) vis-à-vis de la précédente piste LPCM 5.1 (et monter le potard n’y fera rien), la VO « Dolby Atmouse » élargie tout de même l’activité spatiale (présence surround accrue lors des escarmouches) même si la verticalité du mixage s’apparente plus à une petite houle qu’à une marée de tempête (quelques sons ambiants et les tentacules du kraken). Les dialogues sont vifs et la musique tonitruante de Hans Zimmer délivrée avec suffisamment d’ampleur.

Mieux nantie que par le passé car gagnant deux canaux à l’arrière, la VF Dolby Digital Plus 7.1 (en lieu et place du mix DTS 5.1) s’engage au combat avec plus de courage que sa consœur 3D !

CONCLUSION - L'attraction continue...

De malédictions en chausse-trappes, la saga Pirates des Caraïbes repart à l’aventure avec ce palpitant opus de transition. Seulement voilà, la coque du présent 4K Ultra HD étant endommagée (les prestations A/V prennent l’eau), le navire se doit de rester à quai !

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x