Blu-ray – Édition FR – Extralucid Films – 98 min – 10 octobre 2022

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 2.35

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 2.0
• Français DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Les pilotes de l’espace

En 2038, alors que les ressources naturelle de la Terre sont quasiment épuisées, un agent spécial est envoyé sur une planète lointaine par une compagnie minière pour démasquer un traitre qui menace de paralyser ses installations…

Fortement influencée par Aliens et Outland, cette série B de science-fiction techniquement maîtrisée et esthétiquement travaillée ne manque ni d’ambition ni d’idées malgré son maigre budget. Certes prévisible et bourré de clichés, ce spectacle bas du front a ouvert (à raison) les portes d’Hollywood à Roland Emmerich.

IMAGE – Comme un air de LV-426

Quelque peu limitée par son matériel source et l’ambiance poisseuse (voire même brumeuse par endroits) de la photographie, l’image issue d’une captation anamorphique 35 mm est globalement bien restituée par le présent transfert HD.

Car si la définition comme le piqué restent fluctuants, la stabilité et la propreté sont de mise, le grain argentique est dans la place, la palette colorimétrique (souvent bleutée) s’exprime pleinement et les contrastes, bien équilibrés, laissent respirer les noirs et briller les blancs (cf. les néons).

SON – Fort en gueule

Dotée d’une jolie scène sonore, la VO encodée en 2.0 Surround est assez rentre-dedans et délivre de nombreux effets latéraux. Les dialogues sont nets, la musique bien retranscrite et finalement, il n’y a que les basses qui ne ronronnent pas suffisamment.

Introduisant un léger souffle, la VF (aux voix distinctes) est surtout plus plate que sa consœur.

CONCLUSION – La Galactic Mining Corporation embauche !

Particulièrement bichonnée par son éditeur, cette superbe édition Blu-ray (un digipack collector qui fait son effet) aux prestations A/V très correctes et aux bonus totalement inédits (dont plusieurs entretiens exclusifs) ne donne qu’une envie… S’engager pour (re)découvrir ce film de SF qui révéla Roland Emmerich !

Note artistique
6.5
Qualité vidéo
7
Qualité audio
8
0
Moon 44

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x