Blu-ray – Édition FR – Diaphana – 82 min – 19 octobre 2021

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Français DTS-HD MA 5.1
• Français DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Le spleen du Doc

Mikaël est médecin de nuit. Il soigne des patients de quartiers difficiles, mais aussi ceux que personne ne veut voir : les toxicomanes. Tiraillé entre sa femme et sa maîtresse, entraîné par son cousin pharmacien dans un dangereux trafic de fausses ordonnances de Subutex, sa vie est un chaos. Mikaël n’a plus le choix : cette nuit, il doit reprendre son destin en main.

Noir comme la nuit et le désespoir, ce drame urbain sans issue possible est pourtant profondément humain. Fiévreux et dans l’urgence permanente, il met en scène un héros paumé (Vincent Macaigne est magistral) qui va faire son purgatoire au cœur d’un Paris insomniaque peuplé d’âmes égarées. Êtes-vous prêts à remettre de l’ordre dans votre vie ou allez-vous replonger dans vos travers ?

IMAGE – Dans l’obscurité de la nuit

Magnifiées par une photographie nocturne de toute beauté, les rues poisseuses de l’est parisien sont parfaitement définies et profitent d’une belle texture granuleuse.

La compression est solide, les détails « infestent » le cadre large, les couleurs sont réalistes à souhait et les contrastes assurent une constante lisibilité.

SON – La fièvre du samedi soir

Immersive et réaliste, cette bande-son multicanale qui abonde d’ambiances extérieures (la ville de Paris « respire ») use de l’ensemble des canaux qui lui ont été prescrits pour nous faire entrer dans la nuit !

La dynamique ne manque pas (cf. la soirée d’anniversaire), la spatialisation est naturelle, le score illustre une véritable descente aux enfers et les voix sont solidement exsudées par la centrale.

CONCLUSION – Jamais la ville ne dort !

Crépusculaire et scorsesienne, cette œuvre qui panse les blessures des autres et déambule dans l’obscurité ne peut échapper à son destin… Être vécu en Blu-ray !

Note artistique
8
Qualité vidéo
10
Qualité audio
10
0
Médecin de nuit

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x