4K Ultra HD – Édition US – Warner Bros. – 95 min – 16 novembre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Anglais Dolby Digital 5.1
• Anglais Dolby Digital 2.0
• Français (parisien) Dolby Digital 2.0

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Je me souviens du guerrier de la route…

Dans un futur non défini, les réserves de pétrole sont épuisées et la violence règne sur le monde. Max, un ancien de la sécurité routière, se porte aux secours d’une communauté de fuyards aux prises avec des pirates de la route. La bataille se concentre autour d’une citerne de raffinerie.

De l’action post-apocalyptique culte teintée de western où la classe folle de son héros justicier, l’individualisation marquante des personnages secondaires (le pilote de l’autogire, le gamin au boomerang, le Seigneur Humungus), le gigantisme des décors (la raffinerie), la beauté des paysages (l’Outback australien), le design dévastateur des véhicules et la furie des courses-poursuites motorisées (l’épique poursuite finale) ont durablement marqué les esprits.

IMAGE – Errer sur les terres désolées

Issue d’un nouveau scan 4K des négatifs 35 mm, l’image non filtrée (les anomalies de la source, comme les nombreux flous et la surcharge de grains en basse lumière, continuent de survivre), toujours dominée par la saleté et régulièrement gorgée de soleil, franchit la ligne d’arrivée avec « des kilomètres d’avance » sur le précédent Blu-ray.

Très solidement encodée (belle maîtrise de la structure granuleuse) et proposée en HDR10, elle affiche des détails autrement plus nets que par le passé (les rayures et/ou la rouille sur les carrosseries, les vêtements recouverts de sables) et donne de l’intensité aux couleurs, aux contrastes et à la luminosité globale.

Plus corsée et extrêmement chaude (alors même que la carnation est plus saine), la palette colorimétrique délivre des primaires plus pêchues (le ciel bleu vif, les flammes oranges ardentes) et des teintes secondaires plus riches (les tons de terre, les pièces de costumes colorées). Plus hardis, les contrastes déploient des noirs d’ébène étoffés (une meilleure délimitation des ombres) et des blancs radieux florissants (des nuages duveteux à souhait). Et plus lumineux, les différents éclairages arborent des reflets (sur les carrosseries métalliques) incomparablement plus réalistes qu’autrefois.

SON – L’âge du chaos

Entre le retrait et/ou la modification de certains effets (notamment le bruit des moteurs), cette piste sonore Dolby Atmos volontairement modernisée (il s’agirait d’un choix du réalisateur) risque de déchaîner les passions !

Beaucoup plus agressive et favorisant les fracas métalliques aux dialogues (qui sont à présent absents et ou quasi-muets lors des séquences mouvementées), elle fait montre d’une largeur spatiale inédite (cf. le déplacement des véhicules dans le désert), d’une dynamique audacieuse (le rugissement des moteurs), de basses poids lourd (l’explosion de la raffinerie) et d’une partition d’une grande netteté. Relativement silencieuse, la sphère aérienne s’épanouit toutefois à quelques reprises (le passage d’un boomerang, des chutes de débris, les survols du Gyrocoptère). En comparaison, la toute étriquée VF SD fait pâle figure.

⚠ Contrairement à l’annonce qui avait été faite, la VO Dolby Digital 2.0 n’embarque pas le mix d’origine mais un downmix de la nouvelle piste 3D. En conséquence, s’agissant d’une erreur involontaire de la part de l’éditeur (et peut-être reconnue à la suite de la plainte relayée par les puristes), un repressage du disque avec la vraie bande-son stéréo d’origine est actuellement en cours (comme un programme de remplacement pour les primo-acheteurs)… D’où le report de sortie de par chez nous.

CONCLUSION – Lutte à mort pour du Gazpille

Sur les routes régnait le cauchemar de la ligne blanche. Seuls les flibustiers les plus mobiles, les pillards les plus impitoyables survivaient… Et c’est sur ces terres dévastées que Max, un homme hanté par les démons de son passé, réapprit à vivre… Alors même que ce maelström de pourriture est encore plus palpable en 4K Ultra HD !

Note artistique
9
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8.5
0
Mad Max 2: Le Défi

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Laurent
Laurent
15 jours il y a

Ou est passé la piste en 5.1 du DVD nous avons récupéré la piste Française du DVD Région 1
j’étais au courant de sa sortie plusieurs mois avant Bill Hunt le rédacteur de Digital Bit m’avait gentiment répondu il arrive suite à une erreur audio il ont rappelé les coffrets 4k quand au premier Mad Max il est sorti avant chez Kino Lorber
sortie ici chez Warner avec l’audio Français en mono 1.0
alors que sur le Blu Ray US la piste Française est en stéréo

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x