Navet : « plante bisannuelle à racine pivotante de la famille des Crucifères, comprenant de nombreuses variétés ». Se dit également d’une « très mauvaise œuvre ». On vous laisse deviner dans quelle catégorie se trouve le dernier long-métrage de Bustillo et Maury… Rares sont les films qui nous ont autant désarçonné par leur nullité. Cette interminable séance nous a laissé sans voix. À mi-chemin entre le téléfilm et le bide abyssal, Le Mangeur d’âmes est un échec sur tous les plans. Ecrit avec les pieds, réalisé avec le ***, c’est  de loin le plus mauvais film de Gérardmer depuis qu’on investit le festival. Alors qu’il a été tourné au cœur des Vosges, est-ce la seule raison qui explique sa présence dans la sélection hors compétition ?

Gérardmer 2024

Notre critique du Mangeur d'âmes

Le commandant Elisabeth Guardiano, cliché neurasthénique comme on en a vu tant sur RTL9, est chargée d’enquêter sur un double meurtre d’une rare brutalité. Sur place, elle rencontre Frank, un capitaine de gendarmerie aux airs de vagabond et à la perspicacité toute relative. Ils vont devoir faire équipe et mettre leurs rivalités de côté pour enquêter sur une série de disparition d’enfants. On vous explique pourquoi vous feriez mieux de regarder le dernier épisode de Julie Lescaut plutôt que de perdre du temps devant ce naufrage total.

Lire la vidéo

Critique JV et ciné toujours prêt à mener des interviews lors de festivals ! Amateur de films de genre et de tout ce qui tend vers l'Etrange. N'hésitez pas à me contacter en consultant mon profil.

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x