Alors que je rapatrie régulièrement mes anciens tests 4K Ultra HD d’avant MaG, je me suis retrouvé avec une certaine quantité adoptant un format plus que light. De fait, plutôt que de les abandonner dans les limbes du web, j’ai eu l’idée de créer la présente rubrique. Et puis bon, ce Bazar n’est pas là pour remplacer mes articles plus longs et détaillés. Bonne lecture !

Ultra HD Blu-ray

Sommaire

Au cœur de l'océan

Au cœur de l'océan

Provenance : France | Éditeur : Warner Bros. | Date de sortie : 20 juillet 2016
Format 1.85 – DI 2K – HDR10 | Anglais et Français Dolby Atmos
Artistique : 8 | Vidéo : 8.5 | Audio : 10

Au souffle d’un authentique vent épique, cette épopée maritime plastiquement grandiose à la fois intimiste (la survie à hauteur d’homme) et ultra-spectaculaire (la pêche à hauts risques), nous harponne sans jamais lâcher la pression. Pas de grosse amélioration du côté de la définition et des détails, mais des contrastes plus subtils, des couleurs plus intenses, des scènes sombres plus nettes et des variations de luminosité beaucoup plus prononcées. Le bruit continu des vagues, les effets climatiques à la pelle et le craquement des coques sont les éléments les plus diffusés par ce mixage très musclé, qui sait également faire gronder les basses et donner de l’ampleur au score.

Chappie

Chappie

Provenance : États-Unis | Éditeur : Sony Pictures | Date de sortie : 1er mars 2016
Format 2.40 – DI 4K – HDR10 | Anglais Dolby Atmos – Français (québécois) DTS-HD MA 5.1
Artistique : 8.5 | Vidéo : 9 | Audio : 9.5

Cette fable de SF visuellement splendide et profondément émouvante avec les membres du groupe de rap-rave sud-africain Die Antwoord, est une œuvre d’anticipation marquante aussi douée d’intelligence que riche en adrénaline. La définition est meilleure, les couleurs et contrastes sont plus stylisés, les noirs sont plus profonds et la gamme dynamique est nettement plus élevée. Un mixage impressionnant à la spatialisation subtile, à l’activité surround régulière et aux effets directs (coups de feu) ou indirects (hélicoptère) précis.

Creed: L'Héritage de Rocky Balboa

Creed: L'Héritage de Rocky Balboa

Provenance : France | Éditeur : Warner Bros. | Date de sortie : 18 mai 2016
Format 2.40 – DI 2K – HDR10 | Anglais Dolby Atmos – Français Dolby Digital 5.1
Artistique : 7.5 | Vidéo : 8 | Audio : 9

Filmé avec virtuosité et baigné de nostalgie, ce film de boxe aussi sensible qu’intense est un beau passage de relais entre un Stallone qui rend les armes et un Michael B. Jordan prêt à en découdre. La saga a trouvé un second souffle ! C’est sobre et granuleux avec des couleurs glaciales et de nombreuses scènes plongées dans la pénombre. Le HDR ne s’exprime donc réellement que lors des combats (les néons) et le piqué est à peine plus précis qu’en HD. De l’ampleur, des basses et des ambiances (la ferveur de la foule et la vie urbaine) pour un mixage immersif qui use des enceintes avant et arrière avec discernement. La VO est plus stimulante que la VF qui a moins de corps.

Deadpool

Deadpool

Provenance : France | Éditeur : 20th Century Fox | Date de sortie : 17 juin 2016
Format 2.39 – DI 4K – HDR10 | Anglais Dolby Atmos – Français DTS 5.1
Artistique : 7.5 | Vidéo : 9.5 | Audio : 10

Un héros un peu con et fou absolument délirant qui empile les cadavres aussi vite qu’il use de punchlines graveleuses, pour un divertissement déjanté à l’action frénétique qui casse les codes et fait un doigt d’honneur aux convenances. Une hausse de détails évidente, une gamme de couleurs plus poussée, des scènes sombres avec plus d’informations, une profondeur de champ plus impressionnante et une belle exploitation des capacités du HDR (éclairages, reflets). Une VO immersive avec une activité aérienne spectaculaire (passage d’hélicoptère, véhicules balancées au-dessus du spectateur), une scène arrière riche en effets et des basses vigoureuses. La VF reste bonne mais ne peut lutter.

Dracula Untold

Dracula Untold

Provenance : France | Éditeur : Universal Pictures | Date de sortie : 03 octobre 2017
Format 2.40 – DI 2K – HDR10 | Anglais DTS:X – Français DTS 5.1
Artistique : 6 | Vidéo : 8 | Audio : 10

Plus d’un siècle après le roman légendaire de Bram Stoker, l’histoire de Dracula continue d’inspirer Hollywood avec cette nouvelle version plaisante pour les yeux mais aride pour le cœur qui n’est au final qu’un blockbuster lambda. Pourvu d’un grain argentique très agréable et d’une précision des détails exceptionnelle (mais c’était aussi le cas en Blu-ray), ce transfert UHD HDR10 aux couleurs chaudes/et ou froides variées bien que rares (il faut dire que la photographie est extrêmement sombre) fait ressortir les dorures grâce au WCG et tire parti de la technologie HDR pour que les sources lumineuses, occasionnelles il est vrai, nous fassent reculer tel un vampire. Néanmoins, les scènes plongées dans l’obscurité perdent globalement en lisibilité (alors que certains détails sont exhumés de la pénombre ambiante) à cause de contrastes un peu trop poussés. Nourrie d’ambiances médiévales, d’effets guerriers, de musiques épiques et de basses combatives, cette puissante bande-son DTS:X farcie de sons dans les hauteurs (le vent, les chauves-souris, etc.) est parfaitement spatialisée.

Hitman: Agent 47

Hitman: Agent 47

Provenance : France | Éditeur : 20th Century Fox | Date de sortie : 29 mars 2016
Format 2.35 – DI 2K – HDR10 | Anglais DTS-HD MA 7.1 – Français DTS 5.1
Artistique : 6 | Vidéo : 9 | Audio : 10

Ce reboot qui n’a que peu de rapport avec la saga vidéo-ludique Hitman est une série B d’action ultra-bourrine à la mise en scène explosive, dont le scénario abracadabrantesque n’est qu’un prétexte pour multiplier à un rythme délirant du close combat douloureux, des gunfights complètement fous et des courses-poursuites motorisées haletantes. Des couleurs plus vives (la cravate rouge), des reflets plus brillants (les carrosseries), des éclairages plus vivants (le bureau de Le Clerq), des scènes sombres plus lisibles et des détails un peu plus pointus. Des pistes sonores percutantes et très dynamiques à la spatialisation enveloppante, à la balance frontale imposante, à la scène arrière très présente et aux basses efficaces. Même si elle assure, la VF ne peut rivaliser face à la VO.

Independence Day

Independence Day

Provenance : France | Éditeur : 20th Century Fox | Date de sortie : 08 juin 2016
Format 2.39 – DI 4K – HDR10 | Anglais DTS:X – Français DTS 5.1
Artistique : 7.5 | Vidéo : 9 | Audio : 10

Ce blockbuster de SF patriotique hyper spectaculaire aux SFX destructeurs, au casting 4 étoiles, aux scènes d’action ébouriffantes et à la pointe d’humour bienvenue, est un pop-corn movie qui en met plein les yeux et les oreilles. Le grain argentique est affiné, les détails sont plus fins, les couleurs sont plus riches et naturelles, l’apport du HDR est formidable (les rayons laser, les explosions, la lisibilité des noirs) et les effets spéciaux semblent mieux intégrés. Des pistes sonores massives (rugissement du caisson et dynamique d’ensemble) criblées d’effets et d’ambiances sur toutes les enceintes (hauteurs comprises sur la VO). Les canaux surround ne sont plus inversés sur la VF.

Joy

Joy

Provenance : France | Éditeur : 20th Century Fox | Date de sortie : 04 mai 2016
Format 1.85 – DI 2K – HDR10 | Anglais DTS-HD MA 5.1 – Français DTS 5.1
Artistique : 8 | Vidéo : 8 | Audio : 8

Cette success story à l’américaine qui brosse un étonnant portrait de femme dans une famille dysfonctionnelle, est un feel-good movie à la gloire de son actrice principale qu’une mise en scène pleine d’entrain rend plus belle que jamais. La photographie vintage (douceur du piqué, noirs délavés et grain 35mm) est peu profitable à l’UHD. Néanmoins, les couleurs plus dorées et l’exploitation habile du HDR (neige éclatante) marquent une différence avec la HD. L’arrière est maussade et les basses discrètes mais là n’est pas le sujet de cette œuvre où les dialogues et la musique sont mis sur le devant de la scène. Les frontales font donc le job entre clarté des voix et balance des effets annexes.

La 5ème vague

La 5ème vague

Provenance : France | Éditeur : Sony Pictures | Date de sortie : 1er juin 2016
Format 2.39 – DI 2K – HDR10 | Anglais Dolby Atmos – Français Dolby Digital 5.1
Artistique : 7 | Vidéo : 7.5 | Audio : 9

Bien que calibré pour les adolescents et donc paralysé dans les poncifs, ce film de science-fiction apocalyptique à l’ambiance sombre, aux scènes d’action étonnamment violentes et aux acteurs convaincants, est une bonne surprise. Le gain en détails est là (velcros des uniformes), les couleurs sont plus dynamiques et le HDR est très appréciable (luminosité du soleil, lisibilité des scènes sombres), mais les noirs sont parfois délavés et tassent donc les contrastes. Riche en ambiances et solide côté dynamique, la VO use des effets de hauteur (chutes des arbres, inondations) avec intelligence pour créer un environnement acoustique réaliste. Même si puissante, la VF perd en spatialisation.

La Résurrection du Christ

La Résurrection du Christ

Provenance : États-Unis | Éditeur : Sony Pictures | Date de sortie : 24 mai 2016
Format 2.39 – DI 2K – HDR10 | Anglais DTS-HD MA 5.1 – Français (parisien) DTS-HD MA 5.1
Artistique : 6.5 | Vidéo : 9.5 | Audio : 8.5

Un péplum biblique judéo-chrétien à la facture technique impeccable, dont la quête de vérité et de foi tient en haleine malgré quelques baisses de régime dus à trop de bavardages. Des améliorations évidentes du côté de la définition, des détails et textures plus complexes, une palette colorimétrique plus profonde, des noirs plus lisibles (un peu trop lors de deux séquences) et des lumières parfois éblouissantes. Un subtil sentiment d’immersion grâce à des ambiances enveloppantes, des effets parfaitement localisés même en hauteur (orage et lances) et un score étendu. La VF est très bonne mais perd forcément la verticalité du mixage.

La Stratégie Ender

La Stratégie Ender

Provenance : Canada | Éditeur : Entertainment One Films | Date de sortie : 15 mars 2016
Format 2.40 – DI 2K – HDR10 | Anglais Dolby Atmos et DTS-HD MA 7.1
Artistique : 7.5 | Vidéo : 8.5 | Audio : 10

Adaptation cinématographique de l’incontournable roman de SF d’Oscar Scott Card, ce film d’anticipation profond aux (rares) scènes d’action visuellement bluffantes et aux réflexions humanistes bienvenues est guidé par un scénario cruel au propos fort. En meneur d’équipe, le jeune Asa Butterfield est étonnamment crédible. Un gain en définition évident (textures plus fines), des couleurs plus riches et saturées (le jaune des uniformes), et un HDR bien visible (luxe des éclairages). Pour avoir des noirs bien profonds (et non délavés) sur ce disque, il vous faudra basculer le mode couleur du lecteur en RGB Plein au lieu du YCbCr (4:4:4). Solidement bâtie et singulièrement immersive avec des effets/ambiances balancés de toutes parts (bonne sensation de hauteur) et des basses ardentes.

Maniac (2012)

Maniac (2012)

Provenance : Allemagne | Éditeur : Nameless Media | Date de sortie : 20 juillet 2020
Format 2.40 – DI 4K – HDR10 | Anglais et Allemand DTS-HD MA 5.1
Artistique : 7 | Vidéo : 9 | Audio : 9

Cette relecture habile, audacieuse et terriblement gore d’un classique du cinéma bis est une série B choc en vision subjective (nous suivons le tueur au scalp à travers ses yeux), où l’ambiance malsaine et les meurtres d’une sauvagerie sidérante ne manqueront pas de mettre mal à l’aise bon nombre de spectateurs (âmes sensibles s’abstenir)… Surtout en 4K Ultra HD ! Dites adieu aux contrastes fluctuants, aux noirs peu profonds et à la compression parfois visible du Blu-ray, car ce nouveau master corrige les errances du passé (les très nombreuses scènes sombres sont à présent magnifiques) tout en ayant une définition qui a encore plus fière allure, des détails nettement plus chirurgicaux (lorsque le cadre n’est pas délibérément trouble), des couleurs autrement plus saturées et des éclairages à la vitalité décuplée. Un mixage très réaliste (cf. la voix et la respiration de Frank Zito qui semblent venir du milieu de la pièce) à l’ouverture frontale dynamique, à la spatialisation travaillée (les mouches qui passent d’une enceinte à l’autre), aux basses solides et au score particulièrement bien aéré.

Pan

Pan

Provenance : France | Éditeur : Warner Bros. | Date de sortie : 20 avril 2016
Format 2.40 – DI 2K – HDR10 | Anglais et Français Dolby Atmos
Artistique : 6.5 | Vidéo : 8 | Audio : 9.5

Du merveilleux, de la créativité et des péripéties à revendre pour ce film d’aventure virevoltant qui se laisse malencontreusement aller à une surabondance d’effets spéciaux. Si l’expérience stéréoscopique « grand-huitesque » est clairement celle à privilégier (le film a été pensé pour une sortie 3D), l’image UHD ne démérite pas même si l’écart avec son homologue HD reste ténu. Et oui, le Blu-ray qui était déjà bien défini et contrasté ne souffrant d’aucun véritable défaut du côté du Londres des 40’s (aux teintes monochromes tristes) comme du côté du Pays imaginaire (aux couleurs flamboyantes). Ce n’est d’ailleurs ni avec les détails (la hausse reste bien trop infime) ni avec les contrastes (aucune amélioration des noirs !) que le présent 4K Ultra HD peut se différencier de son prédécesseur. Il parvient néanmoins à marquer quelques points grâce à la vivacité accrue des primaires (qui ressortent mieux lors des scènes sombres) et à la brillance (un peu) augmentée des éclairages. Une bande-son d’une richesse et d’une ampleur fabuleuses où les effets/ambiances jaillissent de toutes parts (bonne perception de la hauteur) avec autant de pèche que de finesse.

S.O.S. Fantômes

S.O.S. Fantômes

Provenance : France | Éditeur : Sony Pictures | Date de sortie : 06 juillet 2016
Format 2.40 – DI 4K – HDR10 | Anglais Dolby Atmos – Français Dolby Digital 5.1
Artistique : 8 | Vidéo : 8 | Audio : 8.5

Drôle et très plaisant, ce film culte à la créativité débridée reste un divertissement fantastique toujours aussi efficace. Un gain en définition évident, des détails plus précis, des couleurs plus vivantes et une luminosité plus éclatante (les sources de lumière). Néanmoins, les allergiques au grain argentique vont vite déchanter car il y en a énormément. La VF plus criarde et moins précise ne peut lutter face à la VO, dont l’apport de la hauteur apporte un réalisme et des détails supplémentaires à un mixage déjà bourré d’effets et ambiances souvent même généreux à l’arrière (les effluves).

S.O.S. Fantômes 2

S.O.S. Fantômes 2

Provenance : France | Éditeur : Sony Pictures | Date de sortie : 06 juillet 2016
Format 2.40 – DI 4K – HDR10 | Anglais Dolby Atmos – Français Dolby Digital 5.1
Artistique : 7.5 | Vidéo : 8.5 | Audio : 9

Un peu plus poussive que sa glorieuse aînée, cette comédie fantastique n’en reste pas moins un redoutable divertissement au charme vintage toujours aussi appréciable. Les textures gagnent en finesse, la définition est améliorée, les couleurs sont plus raffinées et le gain du HDR est bien visible dans les noirs (plus détaillés) et en plein jour (la luminosité). De plus, le grain argentique sait se faire discret. Avec ses dialogues clairs, son environnement sonore riche (encore plus avec l’apport de la verticalité) avec des effets chaotiques et des ambiances réalistes, son score vif et ses basses fermes, la VO pulvérise la plus resserrée VF.

San Andreas

San Andreas

Provenance : France | Éditeur : Warner Bros. | Date de sortie : 20 avril 2016
Format 2.40 – DI 2K – HDR10 | Anglais et Français Dolby Atmos
Artistique : 7 | Vidéo : 7.5 | Audio : 10

Mené tambour battant, ce film catastrophe XXL aux effets spéciaux époustouflants est un bon divertissement à l’ancienne. La justesse des noirs a été corrigée depuis le transfert HD et l’apport du HDR est indiscutable (l’éblouissement du soleil) mais les détails, à l’inverse du grain bien plus prononcé ici, ne sont pas plus visibles. Un cataclysme sonore à la spatialisation redoutable, aux effets de hauteur renversants (les immeubles s’effondrent sur nous) et aux basses sismiques.

Seul contre tous

Seul contre tous

Provenance : États-Unis | Éditeur : Sony Pictures | Date de sortie : 29 mars 2016
Format 2.39 – DI 2K – HDR10 | Anglais Dolby Atmos – Français (québécois) DTS-HD MA 5.1
Artistique : 8 | Vidéo : 9 | Audio : 8

Ce drame médico-sportif tiré de faits réels où Will Smith se refait une santé, narre la lutte captivante d’un homme malmené mais déterminé à prouver sa découverte. Une clarté plus prononcée, des contrastes mieux maîtrisés, une palette colorimétrique plus profonde et de nombreux détails un peu plus raffinés. Les voix sont naturelles, le placement des effets est très précis et la spatialisation de la musique est formidable (cf. la scène en boîte de nuit).

Superman: L'Homme de demain

Superman: L'Homme de demain

Provenance : États-Unis | Éditeur : Warner Bros. | Date de sortie : 08 septembre 2020
Format 1.78 – DI 2K – HDR10 | Anglais DTS-HD MA 5.1 – Français (parisien) Dolby Digital 5.1
Artistique : 7.5 | Vidéo : 8.5 | Audio : 9

Émaillé de combats brutaux et peuplé de personnages profondément humains (extraterrestres compris), ce film d’animation DC qui explore la problématique xénophobe est pourvu d’une patte graphique plus travaillée qu’à l’accoutumée et d’un scénario moderne prenant (il revisite les origines de Superman). Grâce à un style visuel très différent de la plupart des productions du DCAU, ce transfert UHD peut également se démarquer de ses confrères. Le débit binaire amplement augmenté permet de régler les soucis liés à la compression (même s’il demeure de-ci de-là quelques traces de colour banding), les contours (épais) sont nettement mieux dessinés, la palette colorimétrique qui est largement plus profonde restitue avec plus de raffinement de nombreuses teintes (les rouges/oranges en tête), les contrastes qui ont été affermis permettent l’apparition de détails dans les scènes plongées dans l’obscurité, et l’encodage HDR10 donne à la moindre source lumineuse une vivacité que ne peut atteindre le Blu-ray SDR. Animé par une très bonne plage dynamique et des effets/ambiances variés (à l’avant comme à l’arrière), ce mixage enveloppant et percutant (cf. les basses musclées) manifeste d’un effort véritable pour un DA du DC Animated Universe.

Wild

Wild

Provenance : États-Unis | Éditeur : 20th Century Fox | Date de sortie : 14 février 2016
Format 2.39 – DI 2K – HDR10 | Anglais DTS-HD MA 5.1 – Français (québécois) Dolby Digital 5.1
Artistique : 7.5 | Vidéo : 7.5 | Audio : 8.5

S’il empreinte parfois les sentiers battus du mélodrame, ce film d’aventure séduit par la beauté de ses paysages et le charme sans artifice de son héroïne qui essaye de se reconstruire lors d’un long (et prenant) voyage intérieur. Il n’y a bien que la finesse des détails (l’écorce des arbres), la plus grande clarté lors des scènes sombres et quelques reflets du soleil pour différencier ce transfert UHD de son homologue HD, surtout qu’ici le grain y est plus imposant. Volontairement calme même si la nature enveloppe, la musique se balade et 2/3 basses cognent dur. À son niveau, la VF est bien moins ample et profonde que la VO.

Wonder Woman: Bloodlines

Wonder Woman: Bloodlines

Provenance : États-Unis | Éditeur : Warner Bros. | Date de sortie : 22 octobre 2019
Format 1.78 – DI 2K – HDR10 | Anglais DTS-HD MA 5.1 – Français (parisien) Dolby Digital 5.1
Artistique : 5 | Vidéo : 7 | Audio : 8

Trop gentillette et désincarnée malgré un climax épique, cette origin-story à l’action mythologique est bien trop anecdotique pour combler quiconque en dehors des fans inconditionnels du DC Animated Universe. Les quelques lignes plus nettes, la réduction du colour banding, l’ajustement des contrastes et l’approfondissement des couleurs (cf. les primaires) permettent à ce transfert UHD HDR10 d’obtenir une mise à niveau modeste par rapport à son homologue HD. Cependant, l’animation ultra-saccadée de la première partie (avant l’apparition du titre) qui reste de la partie est un vrai problème. Active à l’avant, un peu moins à l’arrière si ce n’est lorsque les affrontements débutent, cette bande-son typique des productions du DCAU peut compter sur le canal LFE pour lui apporter ce qu’il faut de poids.

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x