Provenance : Allemagne | Éditeur : Capelight Pictures | Date de sortie : 25 août 2023

Format vidéo
2160p24 – Ratio 2.39
HDR10+ / BT.2020 – Encodage HEVC
Master intermédiaire 4K

Bande-son
Français DTS-HD MA 5.1
Allemand DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
Allemand

La Tour
3.5/5

Artistique : 7.5 | Vidéo : 7 | Audio : 8

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Sony Bravia XR-65A80J (Expert HDR)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar (DTS Neural:X), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - La fin est proche !

Au cœur d’une cité, les habitants d’une tour se réveillent un matin et découvrent que leur immeuble est enveloppé d’un brouillard opaque, obstruant portes et fenêtres – une étrange matière noire qui dévore tout ce qui tente de la traverser. Pris au piège, les résidents tentent de s’organiser, mais pour assurer leur survie, ils succombent peu à peu à leurs instincts les plus primitifs, jusqu’à sombrer dans l’horreur…

Jouant de la peur infantile du noir, ce confinement de l’extrême invite dans la banlieue The Mist (sans les créatures effrayantes) pour mieux disséquer la société française non sans un pessimisme oppressant. Du reste, sur fond de communautarisme et de survivalisme qui poussent les êtres humains à la barbarie, cette tour HLM de toutes les horreurs (le décor est habilement exploité) s’assure que ses habitants restent en mouvement pour les confronter à des drames extrêmes (proxénétisme, cannibalisme, etc.). Par conséquent, explorant la noirceur de l’âme humaine, ce drame post-apo ambitieux (parfois trop, cf. les ellipses temporelles où certaines pistes narratives s’évaporent dans le néant) est d’une sombre originalité dans le paysage cinématographique français.

IMAGE - En espace confiné

Déprimante et poisseuse, la photographie particulièrement sombre de Christophe Offenstein (une captation numérique en très basse lumière) n’est que marginalement améliorée vis-à-vis du Blu-ray malgré un encodage bien meilleur (le bruit vidéo y étant moins envahissant).

Le piqué qui est plutôt doux (gros plans compris) ne s’affine que très légèrement (la décrépitude des décors, la malsanité des visages), la palette colorimétrique aux teintes maladives brunit les jaunes et les contrastes, un peu plus pêchus, apportent un soupçon de profondeur aux images et de vivacité aux sources lumineuses. Mais les noirs bleutés le sont encore et les hautes luminances pas mieux écrêtées (au tout début par exemple lorsque la tess est baignée de lumière).

La Tour

SON - Dans mon HLM 🎶

Oppressée par les sonorités bourdonnantes et métalliques signées Tim Hecker, cette bande-son multicanale encodée en DTS-HD MA fait la part belle aux dialogues (omniprésents) et non à l’action (très discrète).

Si la dynamique reste donc la plupart du temps cloîtrée dans son appartement (à quelques coups de feu près), le mixage n’en demeure pas moins réaliste avec une spatialisation efficiente où l’économie des effets (parfaitement localisables à l’instar du crépitement des flammes) est contrebalancée par l’ambiance pesante des lieux. Les enceintes surround empruntent régulièrement la cage d’escalier et le canal LFE est hostile au possible (les infrabasses sont malaisantes).

CONCLUSION - À bas la solidarité !

Sans compromis aucun, cette étude comportementale d’une humanité en phase terminale est encore plus perturbante sur support 4K Ultra HD (sans pour autant creuser un gouffre avec son homologue HD). Dans le noir et sans issue possible, préparez-vous à un désespoir sans fond !

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x