4K Ultra HD – Édition DE – Turbine Medien – 90 min – 14 mai 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 7.1
• Anglais DTS-HD MA 2.0 Stereo
• Anglais DTS-HD MA 2.0 Mono (Original-Mix)
• Allemand DTS-HD MA 5.1
• Allemand DTS-HD MA 2.0 Mono (Alien-Synchro)

Sous-titres
• Anglais
• Allemand

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation.

ŒUVRE – Ruralité dégénérée

Une famille sur le chemin de la Californie traverse le désert, sous prétexte d’y visiter une mine d’argent dont ils ont hérité. Un accident, et ils se retrouvent isolés au milieu de collines rocailleuses et désolées. Du haut des collines, une tribu de sauvages les observent… La chasse a commencé.

D’une violence rare pour l’époque, La Colline a des yeux est un pur survival à l’ambiance crade, au budget dérisoire et à l’exécution « primitive » qui cache sous sa brutalité une satire contre une certaine Amérique réactionnaire.

IMAGE – La « beauté » du désert américain

Issue d’une source 16 mm (lors du tournage) transposée en 35 mm (pour la projection), cette copie intégralement restaurée à partir de la numérisation 4K des négatifs du film (ayant déjà servi pour le précédent Blu-ray) déçoit quelque peu. Car s’il est évident que la forte granulation d’origine (bien conservée) continue d’amenuiser le piqué (qui n’a donc rien de ciselant), il y a encore bien trop de poussières et autres points blancs ça et là.

Et c’est bien dommage puisque l’image est stable et use subtilement d’un encodage HDR10 qui sépare mieux que par le passé la nuit du jour. Les contrastes gagnent ainsi en richesse (tout en restant variables), les scènes (surtout nocturnes) en relief et les éclairages en intensité (cf. le « bûcher »). Les noirs ne sont d’ailleurs plus écrasés et des détails supplémentaires apparaissent dans la pénombre.

Puis il y a les couleurs, tirées du même master qu’avait utilisé l’éditeur Turbine en HD (et donc plus sombres que la version parue chez Arrow Films). Vive sans excès, la palette colorimétrique s’offre grâce au WCG des primaires plus profondes et mieux saturées.

SON – Le(s) cri(s) de la souffrance

Frontale de par sa nature, la bande-son DTS-HD MA 7.1 profite tout de même de quelques effets/ambiances/voix s’invitant avec plus ou moins de douceur à l’arrière. Globalement solide malgré un léger souffle et un équilibre inégal (les médiums et aigus prenant le pas sur les basses fréquences), elle paraît aussi moins ample (sans parler du fait qu’elle oblige à drastiquement augmenter son volume de référence) que sa consœur proposée en Stereo.

Plus claire, harmonieuse et étonnamment « rentre-dedans », il s’agit d’une piste sonore de bonne facture qui ne laisse entendre aucune défaillance notable. Et c’est la même chose ou presque (elle est moins ouverte à l’avant) pour l’Original-Mix proposé en DTS-HD MA 2.0 Mono.

Dans tous les cas, il s’agit de mixages jamais étouffés qui parviennent à instaurer une atmosphère particulièrement lugubre marquée par le score inquiétant de Don Peake.

CONCLUSION – Ils auraient dû rester chez eux…

Malgré une copie insuffisamment nettoyée, ce 4K Ultra HD reste à ce jour la meilleure manière de recevoir chez soi la petite famille des horreurs ! Du coup, à quand l’excellent remake sur ce support ?

Note artistique
7
Qualité vidéo
6.5
Qualité audio
7
0
La Colline a des yeux (1977)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Remy
Remy
1 année il y a

La précédente restauration 4k (utilisé par Arrow) n’était pas basée sur les négatif originaux 16mm mais 2 CRI 35mm. Si Turbine ont ré-utilisé cela, ce sont donc ces éléments intermédiaires qui ont été utilisés. 😉

trackback

[…] parfois effrayant et toujours dérangeant, et évoque le cinéma de genre des années 70 comme La Colline a des yeux ou encore Massacre à la tronçonneuse; surtout que les effets spéciaux sont réalisés à […]

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x