4K Ultra HD – Édition US – Sony Pictures – 116 min – 30 mars 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français (parisien) DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation.

ŒUVRE – Introduction de luxe

Le royaume magique de Lucis abrite le Cristal sanctifié, mais l’empire menaçant de Niflheim ne reculera devant rien pour s’en emparer. La guerre a fait rage entre les deux camps aussi loin qu’on s’en souvienne. Le Roi Regis de Lucis commande le Kingsglaive, une force d’élite de soldats. Maniant la magie de leur roi, Nyx Ulric et ses compagnons glaives défendent la cité d’Insomnia, combattant l’avancée inexorable de l’armée impériale de Niflheim. Face à l’écrasante puissance militaire de l’empire, le roi Régis ne peut sauver son royaume qu’en acceptant un ultimatum : il doit céder toutes les terres hors de la cité, et laisser son fils, le prince Noctis, épouser Lady Lunafreya, l’ancienne princesse de Tenebrae et désormais captive de Niflheim.

Riche en émotions (alors que les personnages manquent d’épaisseur) et en morceaux de bravoure très spectaculaires, ce film d’animation à la mise en scène d’une impressionnante fluidité, au photoréalisme saisissant, à l’univers médiéval futuriste unique et au scénario palpitant est une remarquable introduction au jeu vidéo Final Fantasy XV.

IMAGE – « Réalité cinématique »

Du tout numérique rutilant au grain artificiel soigné, aux détails sidérants, aux couleurs magnifiques, à l’échelle de gris exceptionnelle et aux contrastes parfaitement gérés. Et vis-à-vis du Blu-ray, c’est bien sur tous les points que les améliorations se voient.

Les sources lumineuses sont considérablement plus intenses (les explosions, la magie, les reflets sur les armures), la balance des blancs est plus pure, les niveaux de noir sont plus riches et profonds, la palette colorimétrique est autrement plus vibrante (cf. les primaires) et la résolution accrue permet de gagner en complexité texturale (les traits du visage, les uniformes militaires, les décors urbains, les ornements du palais, etc.), même si de l’aliasing (un problème inhérent à la source) émerge de-ci de-là.

À côté de ce transfert UHD HDR10, son homologue HD semble fade et presque flou par endroits (notamment lorsque la caméra s’agite).

SON – Comme un cri de Chocobo !

Très harmonieuse, cette bande-son guerrière délivre des basses survitaminées qui inondent les batailles, des ambiances très enveloppantes qui utilisent tout l’espace acoustique, des effets pyrotechniques contrôlés qui fusent de toutes parts, un score épique d’une grande amplitude et des voix qui se détachent avec beaucoup de naturel.

Pour son doublage et sa dynamique plus pêchue, la piste anglaise est à privilégier.

CONCLUSION – L’aventure Final Fantasy continue…

Aboutissement technique et artistique absolu, cette merveille visuelle mais aussi auditive trouve encore le moyen de s’embellir (du côté de l’image puisque l’audio reste inchangé) avec ce 4K Ultra HD signé Sony. Pour les fans de la franchise Final Fantasy, l’achat ne peut être que recommandé.

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
9.5
0
Kingsglaive: Final Fantasy XV

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x