4K Ultra HD – Édition US – Shout Factory – 81 min (Theatrical Cut) – 04 octobre 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Anglais DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE – Ash de guerre

Une tronçonneuse greffée au poignet, un fusil à canon scié dans la main libre, Ash se retrouve bien malgré lui plongé dans le passé vers l’an 1300. Pour s’en sortir, il lui faut mettre la main sur le Necronomicon, grimoire responsable de son état. Mais des forces machiavéliques vont l’obliger à affronter une armée de squelettes…

En croisade contre le sérieux et la redite, ce troisième épisode de la saga Evil Dead, hommage sincère et fendard à Ray Harryhausen, mélange habilement les genres (le burlesque, l’aventure et le fantastique) pour « bricoler » une bouffonnerie à la mise en scène cartoonesque et aux morceaux de bravoure délirants que l’hilare Bruce Campbell, qui passe l’essentiel de son temps à balancer des répliques à déterrer les morts, conduit vers les sommets de la comédie horrifique. Culte !

IMAGE – Entouré de démons

Issu d’un scan 4K tout récent (produit par Universal), ce transfert UHD Dolby Vision à l’encodage solide impressionne par sa netteté et son apparence naturellement filmique.

Bénéficiant d’une résolution plus élevée qui dispense des détails à la finesse accrue (les visages, les costumes et les décors sont superbes) sans pour autant renier l’âge des images qu’il « modernise » (comme la douceur excessive de certains plans chargés en SFX et/ou la présence de détourages grossiers), il affiche une texture argentique (une captation 35 mm) joliment préservée même si variable par endroits, libère la densité des couleurs (les primaires éclaboussent l’écran tel le sang) tout en assainissant la carnation, se sert de contrastes plus punchy que jadis (l’obscurité de la fosse et du cimetière se dessine mieux) et anime le cadre de sources lumineuses rehaussées (les reflets sur les armures, les flammes).

SON – Klaatu, Barada, Nikto

Hormis un canal LFE atone qui aurait mérité un coup de pouce, cette bande-son multicanale honnêtement dynamique est pourvue d’une spatialisation particulièrement engageante où les effets rebondissent de part et d’autre (les giclées de sang, le souffle du vent, l’attaque de la harpie) et les surrounds s’amusent de tous les excès (la réverbération lors des tirs du Boomstick, les grognements des Deadites). Au côté de cette « tornade », les dialogues sont clairs et la partition originale bien mise en valeur.

CONCLUSION – Groovy !!!

Alors qu’un beauf de notre temps et les « bouseux » de la cour du roi Arthur bottent des culs démoniaques dans la bonne humeur, le présent 4K Ultra HD use de ses pouvoirs magiques (des prestations A/V d’enfer) pour nous propulser au cœur d’une épopée médiévale divinement saugrenue où L’Armée des ténèbres a « formé » la légende Ash !

Note artistique
8
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8
0
Evil Dead 3: L'Armée des ténèbres

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x