4K Ultra HD – Édition UK – Disney – 102 min – 07 février 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français (québécois) Dolby Digital Plus 7.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Burn-out familial !

Dans un mystérieux endroit niché au cœur des montagnes de Colombie, la fantastique famille Madrigal habite une maison enchantée dans une cité pleine de vie, un endroit merveilleux appelé Encanto. L’Encanto a doté chacun des enfants de la famille d’une faculté magique allant d’une force surhumaine au pouvoir de guérison. Seule Mirabel n’a reçu aucun don particulier. Mais lorsque la magie de l’Encanto se trouve menacée, la seule enfant ordinaire de cette famille extraordinaire va peut-être se révéler leur unique espoir…

Si le Mexique de Coco (chez Pixar) a plus inspiré ses auteurs que la présente Colombie, cette comédie musicale exotique (le dépaysement est total) et débordante d’énergie (les chansons donnent envie de danser) reconcilie la famille (métissée) au cœur d’un feu d’artifice visuel permanent. La recette (de grand-mère) Disney est certes connue, mais elle reste toujours aussi goûteuse !

IMAGE – La cour des Miracles enchantée

Supérieur à son homologue HD sans user de sorcellerie (nous sommes dans l’amélioration et non dans la transformation), ce transfert UHD HDR10 prestigieux a vraiment fière allure.

L’image gagne un peu en clarté et en raffinement (cf. la netteté accrue des textures de la Casita ou encore les petites imperfections sur les visages), la palette colorimétrique se réjouit d’une vivacité grandie (la saturation des jaunes, des oranges, des rouges, des verts, des bleus et des violets parle d’elle-même), les contrastes qui assombrissent discrètement le cadre ajoutent de la profondeur aux noirs (pour une meilleure immersion dans les lieux faiblement éclairés) et de l’éclat aux blancs (les nuages sont plus cotonneux), et les sources lumineuses reçoivent une brusque poussée de lueur (les manifestations de la magie illuminent l’écran).

SON – La Cumbia de la familia

Très vivante (le score est diffusé avec beaucoup de largeur) et profitant d’une spatialisation ludique (la scène aérienne sait faire la fête – la pluie, du sable, le tonnerre, des fissures, le perroquet -), cette bande-son 3D à l’engagement multicanal de tous les instants (les canaux surround se déchaînent) manque néanmoins d’ampleur (la dynamique ne se lâche pas) malgré un subwoofer qui présente plus de force (même si la réponse dans le bas du spectre reste limitée) que les pistes « Dolby Atmouse » qui l’on précédé.

Pas aussi « amusante » car plus dans la retenue spatiale, la moins engagée VFQ (lors des dialogues) est parfois dans l’embarras lorsqu’il arrive aux paroles des nombreuses chansons (les mêmes que notre version parisienne) de se noyer dans la musique.

CONCLUSION – La magie est là…

En consolidant les fondations de cette fable colorée et magique qui donne de la voix (le 60e « classique d’animation » du studio aux grandes oreilles), le 4K Ultra HD va rapidement vous faire tomber sous le charme de ce petit village des montagnes colombiennes !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
10
Qualité audio
8.5
0
Encanto

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x