4K Ultra HD – Édition US – Sony Pictures – 110 min – 09 février 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Anglais DTS-HD MA 7.1
• Français (parisien) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Sur la Terre, la misère !

En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, va prendre part à une mission des plus dangereuses pour sauver non seulement sa vie mais aussi celle de millions de personnes sur Terre…

Ce blockbuster d’anticipation engagé (il y est question de la lutte des classes) est un film de science-fiction riche en action (la seconde partie est une course-poursuite implacable) dont l’univers post-apocalyptique crédible qui évoque le District 9 du même réalisateur, la mise en scène nerveuse façon caméra à l’épaule, le rythme trépidant, les effets spéciaux prodigieux et le talent de l’ensemble du casting, font passer le manichéisme d’un scénario ambitieux mais un peu naïf.

IMAGE – Beauté avare

Entre une définition encore plus ravageuse (une clarté de tous les instants), des détails qui explosent plus richement aux quatre coins du cadre large (le master intermédiaire 4K saute aux yeux), une profondeur juste délirante (les plans aériens sont exceptionnels), des couleurs divines (naturelles et crasseuses sur la Terre puis artificielles et classieuses sur Elysium) à la vibrance démultipliée (le Blu-ray est fade en comparaison), des contrastes grandement améliorés à tomber (blancs d’une brillance folle et noirs en béton armé) et des sources lumineuses beaucoup plus vives, ce transfert UHD HDR10 est absolument génial.

SON – Dans l’espace, le salut !

Sans surenchère aucune, la bande-son Dolby Atmos (réservée à la VO) est aussi immersive qu’équilibrée.

La dynamique envoie du lourd, la spatialisation est cohérente (plus complète qu’en 7.1 grâce à la dimension verticale), les ambiances subtiles, les effets éruptifs bien ciblés, le score ample et les basses mordantes.

Toute petite en comparaison, la VF est beaucoup plus terre à terre sans se laisser abattre pour autant (ouverture frontale concluante et bonne sensation spatiale).

CONCLUSION – Répartition des richesses

Brutale et réaliste, ce spectacle de SF au discours militant perfectionne la crédibilité de son univers post-apo en Ultra HD Blu-ray.

Note artistique
8
Qualité vidéo
10
Qualité audio
10
0
Elysium

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x