Provenance : États-Unis | Éditeur : Disney | Date de sortie : 26 septembre 2023

Format vidéo
2160p24 – Ratio 1.85
HDR10 / BT.2020  – Encodage HEVC
Master intermédiaire 4K

Bande-son
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby Digital Plus 7.1
Anglais Dolby Digital 5.1 et 2.0
Français (québécois) Dolby Digital Plus 7.1

Sous-titres
Anglais
Français

Élémentaire
4/5

Artistique : 8 | Vidéo : 9 | Audio : 9

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Philips 65OLED908 (HDR Filmmaker Mode)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar (Dolby Atmos | Dolby Surround), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - Y'a de l'amour dans l'air ❤️

Dans la ville d’Element City, le feu, l’eau, la terre et l’air vivent dans la plus parfaite harmonie. C’est ici que résident Flam, une jeune femme intrépide et vive d’esprit, au caractère bien trempé, et Flack, un garçon sentimental et amusant, plutôt suiveur dans l’âme. L’amitié qu’ils se portent remet en question les croyances de Flam sur le monde dans lequel ils vivent…

S’il y a du Zootopie et du Vice-versa dans ce 27e long métrage d’animation des studios Pixar (qui restent dans leur élément), il n’en recycle pas pour autant les péripéties et touche au cœur quand il se concentre sur les états d’âme de son très attachant couple. Visuellement sublime et déclarant sa flamme dans une ville diversifiée, cette belle histoire d’amour sur fond d’acceptation de la différence ne peut ni s’éteindre ni s’évaporer !

IMAGE - Beauté des éléments

Même s’il laisse poindre de-ci de-là (notamment lors des plans les plus sombres) un léger fourmillement venant trahir un encodage quelque peu chétif, ce transfert UHD HDR10 reste globalement époustouflant de par ses couleurs merveilleuses et ses textures palpables.

La définition est excellente (cf. les plans larges de la ville) et ne faiblit guère, le piqué qui est d’une précision absolue affiche des détails encore plus nets qu’en 1080p (les expressions faciales des flamboyants, l’écorce et le feuillage des terriens) et la profondeur de champ est superbe.

La palette colorimétrique pertinemment saturée voit ses teintes gagner en richesse (les jaunes-oranges du feu, les bleus de l’eau), les contrastes ont été solidifiés (les noirs sont plus denses et les blancs plus audacieux) et les sources lumineuses se déploient avec une brillance accrue (les reflets sur les surfaces de verre, la flamme bleue, les fleurs de Vivisteria, l’éclairage urbain).

SON - Coup de foudre ⚡

Expressive et immersive, la bande-son Dolby Atmos (réservée à la VO) ne manque en outre ni de profondeur ni de puissance… Une amélioration notable de la part de Disney qui se confirme depuis quelques récentes sorties. La fin des mixages « Dolby Atmouse » ?

La partition enjouée de Thomas Newman et les effets bien variés (mention spéciale aux sonorités citadines et aqueuses) passent par tous les canaux avec un véritable engagement (même si la verticalité du son n’est utilisée qu’avec parcimonie), la dynamique et les basses n’ont pas été laissées de côté (du poids et de l’impact lors des scènes mouvementées), et les dialogues bénéficient d’un rendu d’une grande clarté.

Moins précise que sa consœur 3D, la VF proposée en Dolby Digital Plus 7.1 continue néanmoins de profiter d’une scène arrière étendue, d’ambiances vivantes et d’une ampleur persuasive.

CONCLUSION - Flack + Flam

Dans un monde où se côtoient tant bien que mal des êtres de feu, d’eau, d’air et de terre, une romance censément impossible va naître entre deux éléments opposés malgré la pression familiale, le choc des cultures et les lois de la physique. Et alors qu’elle enflamme davantage le cœur sur support 4K Ultra HD (des prestations A/V tout feu tout flamme), cette adorable comédie romantique destinée à toute la famille redonne espoir en l’amour !

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x