4K Ultra HD – Édition FR – Disney – 111 min – 31 août 2019

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Digital Plus 7.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation.

ŒUVRE – (Re)Décollage réussi

Holt Farrier, une ancienne gloire du cirque, voit sa vie complètement chamboulée au retour de la guerre. Max Medici, propriétaire d’un chapiteau en difficulté, le recrute pour s’occuper d’un éléphanteau aux oreilles disproportionnées, devenu en quelques temps la risée du public. Mais quand les enfants de Holt découvrent que celui-ci peut voler, l’entrepreneur persuasif V.A. Vandevere et l’acrobate aérienne Colette Marchant entrent en jeu pour faire du jeune pachyderme une véritable star…

Tout en restant fidèle à l’esprit Disney, cette version moderne en prises de vues réelles du grand classique Dumbo est aussi subversive (l’attaque en règle contre l’industrie du spectacle XXL – Disneyland !? – qui dévore les petits artisans à taille humaine) que personnelle (l’ode à la différence, la célébration de la liberté). Empli de poésie et d’un brin de naïveté, ce récit d’apprentissage nostalgique d’un monde passé réinvente ses personnages (interprétés par un casting quatre étoiles) et profite d’une direction artistique à la beauté renversante. En ressuscitant cet adorable éléphanteau volant (plus vrai que nature), Tim Burton vient de renaître de ses cendres ! Il faut dire aussi que l’univers du cirque lui sied à merveille… souvenez-vous de Big Fish.

IMAGE – La Magie du Cirque

La définition fait un bond en avant (les arrière-plans sont plus limpides), les détails sont plus attractifs (les costumes et décors), la palette colorimétrique aux teintes rétro est plus riche, les contrastes sont plus fermes (cf. l’amélioration des noirs), et les sources lumineuses définitivement plus précises (les intérieurs faiblement éclairés) et flamboyantes (la lumière solaire et les éclairages à Dreamland).

SON – Se sentir pousser des ailes

« Handicapée » par des basses filtrées (et c’est la même chose sur la piste DTS-HD MA 7.1 du Blu-ray) alors que de nombreux passages auraient pu pousser le subwoofer dans ses retranchements (à commencer par le pas lourd des éléphants), cette bande-son néanmoins impeccable côté spatialisation demande de régler le volume à un niveau plus élevé, une habitude chez Disney, pour en profiter à fond.

La dynamique musicale (le score est signé Danny Elfman) est entreprenante, les effets/ambiances réalistes, la scène arrière généreusement étendue et la restitution des dialogues d’une grande clarté.

La VO Dolby Atmos prend néanmoins le dessus sur l’artistiquement réussie VF grâce à un enveloppement plus conséquent (l’usage des canaux de hauteur lors des numéros de cirque) et une présence musicale à l’ampleur accrue.

CONCLUSION – Un éléphant, ça trompe énormément ?

S’il n’osait pas se jeter à l’eau en Blu-ray, c’est bien en 4K Ultra HD que Dumbo parvient à prendre son envol !

Note artistique
8
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
8.5
0
Dumbo (2019)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Luxen
Luxen
1 année il y a

J’adore Tim Burton, ton test donne vraiment envie.

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x