4K Ultra HD – Édition US – Universal Pictures – 125 min – 05 juillet 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français (québécois) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Le cinéma s’invite à Downton

1928. Alors que Lady Violet vient d’hériter d’une villa située dans le sud de la France et enjoint les membres de sa famille à se rendre sur la Côte d’Azur en quête de son mystérieux passé, un réalisateur hollywoodien veut transformer la demeure en plateau de cinéma…

Plus rythmée et mieux scénarisée (même si la dramaturgie reste sommaire) que le précédent opus, cette suite vraiment séduisante ne commet aucune faute de goût et devrait ravir les fans de la série britannique comme les néophytes (à qui je conseillerai au demeurant de visionner la première adaptation ciné). Les personnages sont délectables, les décors léchés, les situations savoureuses, les costumes raffinés et les répliques mordantes. En somme, une petite madeleine de Proust au charme suranné inestimable.

IMAGE – Quand la modernité rencontre le chic

Une pièce d’orfèvrerie, voilà ce qu’est ce transfert UHD Dolby Vision de grand luxe. Car vis-à-vis de l’absolument superbe Blu-ray, l’image est encore plus faste ici (captation 6K et DI 4K) !

Le (rare) bruit vidéo n’est plus une mauvaise distraction, la définition gagne en netteté (c’est évident dans les arrière-plans), les détails s’offrent une complexité accrue (cf. les gros plans), le WCG rehausse les primaires (à commencer par les verts et bleus naturels) et délimite mieux les autres teintes (la décoration intérieure), la gestion des contrastes est plus ouverte (des blancs plus purs et des noirs plus denses) et l’éclairage délicat (hormis le soleil du Midi de la France) s’avère être plus attrayant grâce au HDR.

SON – Du muet au parlant

Sophistiquée et agréable, cette VO Dolby Atmos de nature discrète (des basses douces, une activité surround sage et des effets de hauteur réservés) favorise l’intégration réaliste de ses ambiances feutrées (bien spatialisées) et de ses dialogues (d’une grande clarté). Surprise, la partition musicale vient jouer les « trouble-fêtes » avec une dynamique étonnante et un élargissement sonore véritable.

Très proche acoustiquement parlant, la VF(Q) ne peut néanmoins lutter face au charme des accents anglais.

CONCLUSION – Comme au bon vieux temps ?

En toute élégance, les Crawley nous accueillent (une fois encore) dans leur luxueuse demeure avec une stature aristo-british somme toute plus avenante en 4K Ultra HD !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
8.5
0
Downton Abbey II: Une nouvelle ère

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x