4K Ultra HD – Édition US – Shout Factory – 101 min – 17 mai 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Anglais DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Salem en jupette !

Trois étudiantes, Nancy, Bonnie et Rochelle très éprises d’ésotérisme pratiquent la magie. Qualifiées par les autres de folles ou de sorcières, elles sont bientôt rejointes par une quatrième, Sarah, dotée de dons exceptionnels. Le quatuor va former un cercle capable d’invoquer les plus puissants esprits et de transformer leurs rêves en réalités. Jusqu’au jour ou des rivalités apparaissent dans le petit groupe…

Miroir d’une époque, ce teenage movie fantastique à la fois grunge et gothique explore la sorcellerie par le prisme de l’adolescence. Et si le scénario est convenu, ces apprenties sorcières interprétées par des comédiennes possédées demeurent ensorcelantes.

IMAGE – L’air, le feu, l’eau et la terre

Obtenue auprès de Sony, cette magnifique restauration 4K qui préserve le grain argentique de la captation 35 mm souffre pourtant d’un transfert UHD Dolby Vision à l’encodage brouillon.

D’une belle netteté, l’image est pourvue d’une définition exceptionnelle où les détails (les visages, les vêtements, les décors) s’affichent avec autrement plus de précision qu’en HD. Quant à l’usage du WCG et du HDR, la saturation des couleurs est plus vive que par le passé (la verdure), la consolidation des contrastes avérée (la profondeur des ombres) et l’intensité des sources lumineuses accrue (les bougies, les reflets, les néons).

Mais voilà, il arrive au débit de s’effondrer. En conséquence, plusieurs plans chancellent avec l’arrivée d’une douceur parasite et surtout la présence de gros artefacts… Et pas que de chrominance, puisque des pixels peuvent envahir l’écran ! Fort heureusement, ce désagrément se fait rare sur la longueur (moins de deux minutes en tout et pour tout).

SON – L’invocation de Manon

Reprise de la précédente édition Blu-ray, cette bande-son encodée en DTS-HD MA 5.1 reste engageante (hormis quelques distorsions avec les aigus très violents) même si peu impactante du côté des basses (explosion à l’intérieur de la boutique ésotérique comprise).

L’ensemble bénéficie d’une dynamique appréciable (qui se manifeste dès qu’il est question de magie), de dialogues d’une grande clarté et d’une large scène sonore où les effets/ambiances (notamment scolaires) se propagent régulièrement à l’arrière.

Malgré l’absence d’un mixage 3D qui aurait profité à de nombreux passages, activer un DSP de virtualisation permet de capter plusieurs sons (la pluie, le tonnerre, la foudre) dans les hauteurs.

CONCLUSION – Les 4 Fantastiques ?

Alors qu’elles tentent de gérer leurs problèmes d’adolescentes (les amours contrariés, les changements corporels, les rivalités, etc.) en se servant de pouvoirs occultes, les spectateurs seront sous le Charmed (jusqu’à la chanson How Soon Is Now) de cette édition 4K Ultra HD malgré la présence d’un mauvais sort (la compression vidéo) !

Note artistique
7
Qualité vidéo
7
Qualité audio
8
0
Dangereuse Alliance

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x